L’affaire de la saisie début mai par les autorités soudanaises d’une cargaison d’or appartenant à la société Manub, filiale de Managem, continue à alimenter les conversations au Maroc. Chacun y va de son hypothèse sur celui par qui le déblocage de la crise et la restitution de l’or sont arrivés. Certains imputent ce dénouement à une médiation arabe sans préciser le nom du pays. Un hebdomadaire marocain est allé jusqu’à attribuer dans un article le mérite au président égyptien Abdelfettah Al Sissi ! Mais ceux qui connaissent les dessous des cartes politico-diplomatiques savent parfaitement que l’homme qui a réussi à régler le problème s’appelle Abdellatif Bendahane. L’ex directeur des affaires africaines au ministère des Affaires étrangères entre 2005 et 2012 qui s’est installé depuis plusieurs années à son propre compte via sa société BD Consulting in Africa possède un réseau relationnel précieux dans le continent noir. Ce diplomate chevronné, fin connaisseur de l’Afrique et de ses codes, entretient des liens étroits avec plusieurs hauts responsables africains.