Près de deux années après leur lancement, tout le monde ne saisit pas bien les enjeux et les spécificités des banques participatives bien qu’une forte demande existe sur le marché. C’est pourquoi la Bank Al Yousr, la filiale du groupe BCP, a organisé le 17 juin dernier la 2ème édition   du colloque « Moultaka Al Yousr ». Ayant pour thème « Finance participative : quel rôle peut-elle jouer dans le développement économique ? », cet événement auquel ont pris part quelque 400 participants dont  des experts qui ont fait œuvre de pédagogie  (tels que les Dr. Abou Al-Tayeb Mouloud Al-Sariri, Professeur de fikh, Sami Souilem, DG de l’Institut islamique de recherches à l’Islamic Development Bank (Jeddah), et Mohamed Karrat, Professeur à l’Université Al Quaraouiyine) a permis de clarifier certains concepts incompris ou mal compris de la finance participative. Et de débattre des principaux enjeux auxquels elle est confrontée. Bank Al Yousr a ainsi saisi cette occasion pour dresser un bilan d’étape sur les avancées réalisées dans ce domaine au Maroc et apporter des éclaircissements sur certains aspects encore méconnus du grand public.