« Va et vient » vous fait découvrir Casablanca

0

Une exposition pour faire découvrir la ville blanche autrement et comme si vous êtes, à travers le regard de deux artistes.

Des croquis et quelques lignes, laissés là par deux trentenaires tombés amoureux de la ville blanche. Un carnet de voyage que Youssef Lahrichi et Simon Lamouret ont co-écrit et le présentent jusqu’au au 31 juillet à l’Institut français de Casablanca.

L’un est Toulousain, dessinateur de bandes dessinées, l’autre est Casablancais, metteur en scène pour le théâtre. L’Institut français et la région Occitanie les mettent en relation dans le cadre d’un projet artistique visant à faire collaborer un Occitan et un Casablancais. « On ne se connaissait pas auparavant », raconte Youssef. « C’était un pari. Puis au fil du temps, on a sympathisé et on a eu une idée, celle de « raconter la Blanche », à travers le dessin et les mots ». Simon a bourlingué pendant un mois et demi dans Casablanca, ne s’arrêtant à certains endroits que pour coucher sur papier les scènes qu’il a pu croiser au détour des rues. « Au fil du temps et des croquis, il rencontre les Casaouis, qui lui racontent tantôt l’histoire de leur quartier, tantôt celle de leur vie. Par la suite, Youssef fait le même chemin que Simon, glanant lui aussi des informations sur les lieux visités auprès des habitants, avant de décrire par le verbe, avec humour et tendresse, les dessins de Simon.  « L’idée, c’est d’utiliser le dessin et les mots pour dresser le portrait de Casablanca, explique Simon. Le dessin fige le quartier dans l’instant, et les récits des locaux l’ancre dans l’Histoire. Le résultat final est un relais : celui de la mémoire collective des habitants.»