Le projet d’une candidature à trois (Espagne-Portugal-Maroc) pour l’organisation du mondial 2030 est en train de subir un enterrement de première classe.  Il paraît en effet que l’Espagne a changé d’avis, préférant plancher sur un dossier commun avec son voisin portugais. Les discussions officielles entre  fédérations de football des deux pays ont déjà démarré en vue de postuler au plus grand événement sportif de la planète. Du coup, l’idée du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, qui en novembre dernier a proposé d’associer le Maroc aux deux pays ibériques pour organiser ce Mondial est tombée à l’eau. C’est la troisième fois que Madrid et  Lisbonne  se portent candidats, après avoir brigué en vain le Mondial 2018, attribué à la Russie, et le Mondial 2022, qui aura lieu au Qatar. Cinq autres pays européens (le Royaume-Uni, la Grèce, la Roumanie, la Bulgarie et la Serbie) envisagent également une candidature commune pour accueillir la compétition. La décision finale sera prise en 2022. Voilà qui complique un peu plus la tâche du Maroc bien parti pour se  payer sa sixième défaite après son ratage devant le trio américain qui a décroché l’organisation du mondial 2026. Persévérons et nous finirons par l’obtenir un jour par ancienneté ! λ