Premier film de la réalisatrice marocaine Meryem Benm’barek, Sofia qui a reçu le prix du Meilleur scénario dans la sélection du festival de Cannes 2018 a été en lice pour le prix du meilleur long-métrage lors de la 16ème édition du Festival de Cinéma de Tarifa-Tanger qui s’est déroulée du 25 avril au 4 mai 2019. Sofia, sorti le 5 septembre 2018, est un film poignant qui raconte l’histoire d’une jeune fille sur le point d’accoucher. Il jette un regard crû et dur sur le drame des mères célibataires au Maroc.

Sofia (Maha Alemi), jeune femme de 20 ans, habite avec ses parents à Casablanca au Maroc. Au cours d’un repas en famille, elle découvre qu’elle est enceinte. Mais ce n’est guère son seul problème : Au Maroc, il est illégal d’avoir un enfant hors mariage, il n’a donc pas d’autre choix que le déni de grossesse. La jeune mère n’a alors que 24 heures pour fournir les papiers du père de l’enfant faute de quoi la direction de l’hôpital informe la police. Grâce à l’aide de sa cousine, Lena, une étudiante en médecine qui connaît les bonnes personnes, elle parvient à résoudre le problème. Après l’accouchement, Sofia commence à rechercher le père du bébé avec l’aide de son cousin.

« D’emblée, un panneau apparaît sur l’écran spécifiant que le code pénal marocain punit de plusieurs mois d’emprisonnement les personnes « coupables » de relations sexuelles hors mariage. Puis, la caméra se glisse à l’intérieur d’un appartement de Casablanca et grâce à un cadrage serré, nous fait partager au plus près une fête familiale réunissant quelques membres de la moyenne et de la haute bourgeoisie de la ville. Il y est question de contrats juteux qui devraient permettre à chacun de se hisser un peu plus haut dans l’échelle sociale. Sofia, la fille de la maison, reste en retrait. On découvre au fil du film qu’elle ne parle pas très bien le français, porte la djellaba et peine à s’insérer professionnellement. Il faut attendre que son père lui demande d’apporter le dessert pour l’apercevoir. »

avoir-alire.com

Le film est réalisé par Meryem Benm’barek avec Maha Alemi, Lubna Azabal, Sarah Perles, Faouzi Bensaïdi et Nadia Niazi.λ