Celui qui avait taclé le Maroc à plusieurs reprises en insultant copieusement son peuple sur les réseaux sociaux semble être revenu à de meilleurs sentiments à son égard ! Il s’agit de l’inénarrable Turki AlSheikh, président de l’Union arabe de football, qui était à la manœuvre dans la campagne orchestrée contre sa candidature pour l’organisation du Mondial 2026, qui a vu l’Arabie Saoudite et un certain nombre de pays arabes accorder leur voix au trio américain. C’est ce personnage nous a gratifié mardi 16 avril sur son compte Twitter de cette nouvelle : «En tant que président de l’Union arabe de football, je suis honoré que la deuxième édition de la Coupe arabe porte un nom cher à tous les Arabes, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, qui nous a honorés par son acceptation… 2020, la finale à Rabat ». Estce sa manière à lui de se racheter et de faire amende honorable ? Se croit-il être ainsi quitte sans présenter ses plates excuses au Maroc, aux Marocains et à ses institutions? Certains supports médiatiques ont montré qu’ils ont la mémoire courte en s’empressant d’applaudir le geste du Saoudien. Certes, ce dernier n’est que la courroie de transmission des décisions des hautes autorités à Riyad qui ont multiplié ces dernières semaines les signes de réconciliation envers Rabat après le coup froid dans les relations entre les deux Royaumes. Tel qu’il déblatère, Turki qui fait vraiment tête de Turc n’a pas le fair-play et la bienséance dans son lexique.