Aziz Akhannouch a recadré de belle manière le député-maire PJD de Meknès Abdellah Bouanou, à l’occasion de la séance hebdomadaire des questions orales du lundi 22 avril. Cherchant à s’appuyer sur la 14ème édition du SIAM qu’abrite la ville dont il est l’élu pour tenter de critiquer l’action agricole du ministre de l’Agriculture, M. Bouanou qui a depuis longtemps une dent contre le Siam et le Plan Maroc Vert a commencé par s’interroger sur la non-tenu cette année des assises de l’agriculture, avant de s’en prendre à l’organisation du Salon dans des « tentes », ajoutant que la mairie dont il est le patron a mis à la disposition des organisateurs un lot de terrain pour construire un espace d’exposition. « Vous faites partie du gouvernement, a répliqué M. Akhannouch, les assises ne sont qu’un moyen de coordination et de concertation et elles ne figurent pas dans le cadre d’un programme national ». Les députés islamistes ont manifesté bruyamment leur colère lorsque le ministre de l’Agriculture les a appelés à investir dans leur région et à œuvrer pour le développement de le l’agriculture locale. « Agissez et nous ne pouvons que vous aidez sur place », a-t-il malicieusement répondu à son détracteur. « Nous viendrons alors louer vos installations», a-t-il ajouté, rappelant que le département qu’il dirige a pour vocation de moderniser l’agriculture et non pas de construire des parcs d’expositions. Le bilan agricole fort remarquable de Aziz Akhannouch et de ses équipes n’a jamais trouvé grâce aux yeux du PJD dont Bouanou et ses semblables ressemblent à des moulins à vent et à un désert où ne pousse que la chienlit du nihilisme et de la vacuité ! l