Les Marocains seront-ils confrontés à une pénurie de gaz pendant ramadan prochain ? L’association des transporteurs et logisticiens du gaz a en tout cas annoncé une grève pendant le mois sacré. Ces distributeurs protestent contre la fameuse facturation électronique qui a provoqué une grande crise entre le gouvernement et les commerçants. La Loi de finances 2019 oblige les transporteurs de gaz à émettre des factures portant numéro de patente de l’acheteur sur la totalité de leurs livraisons de bonbonnes de gaz. « Nous sommes engagés à respecter la loi, mais certaines petites épiceries ne disposent pas d’une patente, ou ne l’affichent pas quand ils en ont», fait remarquer le communiqué de l’association marocaine des distributeurs de gaz. Les nouvelles mesures fiscales imposées par l’administration des impôts obligent les commerçants à délivrer des factures numérotées et en série continue. Un travail qui nécessite un logiciel de facturation homologué par le fisc. Or, à en croire Mohamed Benjelloun, président de l’Association des distributeurs de gaz au Maroc, nombre de clients des membres de son association, principalement les points de vente traditionnels, ne sont pas dans la capacité de se conformer à ces obligations alors que d’autres refusent carrément de produire leur numéro de patente. On croyait savoir que le commerce de détail est exclu du dispositif de la facturation électronique appliqué seulement aux commerçants générant un chiffre d’affaires annuel de plus de 2 millions de DH. Un ramadan sans bonbonnes de gaz pour préparer la harira est-il tenable? Parions que Benky le mufti virtuel sur tout et n’importe quoi est en train de préparer une fatwa à ce sujet. Il lancera aux Marocains : Revenez à la tradition, revenez au charbon de bois !