En salles dès le 10 avril 2019, « Les 3M, histoire inachevé », une œuvre cinématographique admirable signé Saâd Chraïbi, retrace l’histoire de trois enfants nés à Casablanca le même jour, dans le même quartier et de confession différente, puisque Moïse est juif, Mathieu est Chrétien et Malika est Musulmane. Tous nés à Casablanca le même jour et dans le même quartier, l’une est musulmane, l’un est juif et l’autre est chrétien. Malgré leurs différences religieuses et culturelles, une amitié solide les lie depuis l’enfance, mais les événements politiques au Maroc et dans le monde vont les séparer. Moïse quitte le Maroc pour Israël et Mathieu pour la France. A l’âge adulte, ils se retrouveront et tenteront en dépit des faits qui font rage et font rejaillir parfois brutalement leurs différences, de respecter leurs promesses. Il s’agit d’une histoire d’amitié et d’amour, qui va au-delà des différences et des identités. Dans ce film, dont le tournage est effectué entre Casablanca et Paris, le cinéaste traite plus de 60 ans d’histoire, en exposant les événements politiques ayant marqué l’histoire contemporaine, notamment la guerre des Six jours, les accords de camp David, les guerres Iran- Irak et d’Afghanistan, Al Intifada, les accords d’Oslo, les attentats de 2003 à Casablanca et enfin le Printemps arabe, et leurs impacts sur la coexistence entre les peuples. Ce film s’interroge sur les raisons historiques qui ont conduit à l’éclatement du Printemps arabe