Le marché des 350 bus neufs, dont 180 standards et 160 articulés, destiné à remplacer les bus de la mort de M’dina Bus dont le contrat avec la ville de Casablanca arrive à échéance fin octobre prochain tourne au canular. Motif : l’annulation par CasaTransports de l’appel d’offres qu’elle a récemment lancé pour l’acquisition de la nouvelle flotte. Pour expliquer sa décision, le management de cette société en charge de la mobilité à Casablanca a invoqué des « circonstances exceptionnelles ne permettant pas d’assurer l’exécution normale du marché et ce en application des dispositions de l’alinéa A du paragraphe 1 de l’article 45 du règlement des marchés de la société Casa-Transports ». Sans plus de précision. La métropole serait-elle devenue accro aux feux d’artifices de ces bombes urbaines roulantes ?