Gilles & John sont dans le TGV qui les ramène de Paris à Lyon. Ils visionnent pour la énième fois les vidéos relatant l’incendie du restaurant le Fouquet’s et tel Jules César appuient sur le bouton bleu montrant un petit pouce levé pour le « like » et la diffusent à leurs abonnés (followers) en la « sharant » sur Fesse de Bouc, Twier Tar ma3ad loukar, Link Eddine, Insta Ghram, What’s up Wesh kayne, ViaDéo-dorant, Koul al Ghoule Plus… Durant ce trajet, confortablement assis dans un carré famille de 4 places, les jambes allongées et pieds puants sur le siège d’en face, John écoute religieusement les explications de Gilles sur les origines de la fortune du patron du Fouquet’s. Quand le TGV s’approche de Lyon, vers le Creusot, pour une fois le cervelet atrophié de John, un lepéniste formaté « Yaka Faukon » allait surprendre Gilles, l’ex-gauchiste néo-verdâtre, qui telle une pastèque de Zagora, est rouge au cœur mais vert à l’extérieur, en reformulant avec des raccourcis dignes de la famille Le Pen : « Si je résume ainsi l’histoire du Fouquet’s : François, un ardéchois qui n’a pas de descendant, initie son neveu Lucien au business des jeux du hasard et lui refile ses casinos de Deauville, La Baule et Cannes. Lucien meurt suite à une opération chirurgicale qui se complique. De son vivant, Lucien avait épousé Martha, une danseuse hongroise. Diane, la fille hongroise de la danseuse, hérite de la fortune de Lucien qui ne s’est pas réveillé de son opération. Diane meurt à son tour dans un tragique accident d’avion et c’est son mari, un notaire, qui hérite de l’empire. Ce notaire est un très proche ami de Sarra9 Zyte Sarkozy. Selon l’ancien dictateur libyen Gadafou, Sarra9 Zyte est un ami qui vous veut de bien. Le notaire se fait piéger par la grossesse surprise d’une ministre de la justice de Sarra9 Zyte ». Gilles applaudit la synthèse et les raccourcis de John. « En résumé cette fortune née des jeux de hasard se transmet aussi au hasard ». Un musulman qui les écoutait depuis Paris, assis en face d’eux, à côté des pieds puants de John, se hasarde : « C’est pourquoi le Saint Coran de la lumineuse Médine et notre messager le prophète PPSPS – Prière et Paix Soient Sur Sa Personne Sainte – ont interdit les jeux de hasard dans la sourate de la Table 5-90/91 : « ô croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. Écartez-vous-en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l’inimitié et la haine, et vous détourner d’invoquer Allah et de la prière. Allez- vous donc y mettre fin? ». L’intervention du sarrasin d’en face n’est pas du goût du Lepéniste John : « Vous, on ne vous a pas sonné ! J’ai vu à Marrakech des Marocains jouer au tiercé, au toto foot, à la loterie nationale ! Les casinos de la Côte d’Usure sont remplis d’émirs du pétrole de la 3arabie sa3oudite. Arrêtez de chercher à nous mettre au « Coran » de vos règles moyenâgeuses et moyennement rageuses ! On est en France ici et pas dans la Kasbah d’Alger. ». Le sarrasin sentant la bagarre proche, sort un chapelet et tel un pépiniériste se met à compter ses « lilas ». A chaque perle, il prononce des barbarismes se terminant par le mot Lilas (staghfiro Lilas, 7amdo Lilas, macha Lilas, incha Lilas, bismi Lilas). Gilles qui a des notions de portugais et d’espagnol a cru entendre aussi : Oxlà Lilas et Ojalà Lilas… John et le sarrasin vont-ils rejouer le match de la bataille d’Alger ? Heureusement la divinement langoureuse voix de la sexy téléphoniste de la société nationale des chemins de fer français (SNCF), susurre dans le bigophone « Part Dieu ! Part Dieu ! Gare de Lyon de la Part Dieu ! Terminus du train ! Tous les voyageurs descendent du TGV ».

(A suivre)

Beurgeois.Gentleman@gmail.com