Dans la matinée de mardi dernier, le personnel de l’annexe du ministère du ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et de Développement Social, à Rabat-Agdal, a pris la poudre d’escampette après qu’un groupe de malvoyants a pris d’assaut le bâtiment ministériel, munis de bidons d’essence et de bouteilles de gaz, visiblement pour s’immoler par le feu. Cette nouvelle escalade intervient après la mort en octobre dernier d’un malvoyant tombé du haut du toit du bâtiment du même ministère de Bassima Hakkaoui. Exaspérés et déterminés, les protestataires reprochent à la ministre islamiste de ses soustraire de ses engagements d’intégration professionnelle des non-voyants chômeurs. Mais Bassima s’entête à regarder ailleurs, victime d’une mauvaise vision. l