Le parti travailliste se dit prêt à tout pour éviter qu’un «Brexit de droite soit imposé au pays». Quitte à ajouter un énième r e b o n d i s s e m e n t à ce dossier bien compliqué. Lundi soir, Jérémy Corbyn, le leader du parti d’opposition, a ainsi annoncé qu’il présenterait ou soutiendrait un amendement en faveur d’un second référendum pour empêcher que le Brexit nuisible voulu par le Parti conservateur de la Première ministre Theresa May, majoritaire au parlement. En clair, Labour va dans un premier temps déposer un amendement réclamant le maintien du pays dans une Union douanière avec l’UE après le Brexit. Si ce texte est rejeté, un amendement prévoyant un second scrutin sera alors déposé. De son côté, Bruxelles a laissé lundi 25 février la porte ouverte à un délai supplémentaire pour le Brexit, au-delà de la date limite du 29 mars.