Dernière minute ...
10 ans de plus au Gabon pour Maroc Telecom La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’organisme onusien de lutte contre la désertification (CLD) : 60 millions de réfugiés "marcheront" sur l’Afrique du Nord et l’Europe d’ici 2020 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Trump annule l’accord avec Cuba conclu par Obama Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha Le nombre de candidats au bac à nouveau en baisse : 325.191 contre 431.934  en 2016 L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU) SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Feuilleté de Canard
Salon du livre : une nouvelle page s'ouvre
Le Salon international de l’édition et du livre (SIEL 2017), revient du 09 au 19 février 2017 à Casablanca. Cette année, le salon du livre de Casablanca met à l’honneur la littérature de plusieurs pays africains. Les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Ceci étant, comme l’a souligné, le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, en parfaite symbiose avec...
Lire la suite
Ces feuilles qui tombent le printemps
Journaliste animateur-télé et écrivain, auteur du succès littéraire de l’année 2015, « Les territoires de Dieu », Abdelhak Najib revient avec un nouveau roman, intitulé : «Le printemps des feuilles qui tombent». Un titre qui en dit long sur ce nouvel opus. « Un printemps avec des feuilles en chute libre, c'est ce qu'on appelle une vision noir. Ce qui fait que nous ne sommes pas devant un printemps, mais une saison noire. On peut même parler d'un hiver...
Lire la suite
Il était une fois Jemâa El Fna…
"M émoire de Marrakech : Portraits dans l’histoire de l’art de la Halqa à la Place Jemâa El Fna" est le titre du nouvel ouvrage, en deux tomes, que vient de publier Abderrahmane El-Malhouni. Ce livre revient avec de nombreux détails sur l’histoire de la célèbre place et de ses particularités, en tant qu’espace d’expression artistique, notamment à travers la Halqa, ses contes, ses artistes, ses musiciens. Composée de 22 chapitres, cette œuvre se...
Lire la suite
Le dur retour de l'enfant du pays
Avec son roman « L’année de tous les apprentissages », paru aux éditions Harmattan, Najib Redouane plonge le lecteur dans les arcanes de la bureaucratie et de la politique marocaines où le héros pourrait se perdre s’il ne conservait intacte son intégrité grâce à la lumineuse présence du souvenir de son amour pour Sarah. Il livre une oeuvre où l’ironie côtoie la tendresse, l’amitié et une douloureuse lucidité, voire...
Lire la suite

Ces hommes qui ne tombent pas…
Avec "Les Hommes meurent mais ne tombent pas", qui vient de paraitre aux éditions "Marsam", dans la collection "Poésie & Peinture", Youssef Wahboun nous plonge dans un monde poétique riche en couleurs et en fantaisie. Inspiré de l'univers artistique du plasticien marocain Mahi Binebine, ce beau livre peut être lu comme un récit autonome réinventant le destin de ces hommes que montrent les œuvres où il a pris naissance. S'interposant entre le regard du poète et le monde,...
Lire la suite
Ces horizons de Driss Chraïbi réédités
L'ouvrage «De tous les horizons» de l'écrivain marocain Driss Chraïbi vient d’être rééditer chez les éditions «La Croisée des Chemins». Dans ce récit en langue française de 132 pages (format moyen), l'écrivain abordait le cortège misérable et austère dans «Les Boucs» des êtres spontanés, souffrants et inassimilés. Il remettait en honneur un genre de conte-témoignage aux antipodes du...
Lire la suite
Et si c’était ça le mariage?
Le premier roman de Yasmina Khalil, intitulé « Le mariage chronique d’une famille ordinaire », raconte l’histoire d’une famille marocaine où les trois enfants vivent leur adolescence sous la houlette d’un père autoritaire et d’une mère soumise. Une tante fantasque, un riche grand-père et sa femme ambitieuse, coquette et volage complètent cette galerie de portraits. Tous cherchent à donner un sens à leur vie. Y arriveront-ils ? La maison baigne...
Lire la suite
Bruxelles vue par les MRE
Le livre "Bruxelles, la marocaine", paru aux éditions le Fennec, nous propose une excursion littéraire au cœur de la capitale belge, réalisée avec plusieurs écrivains, dont certains sont de passage, d'autres des résidents au long cours alors que d'autres encore sont issus de l'immigration. Dans cet ouvrage collectif, signé Adnan Taha, chacun de ces auteurs propose "son Bruxelles", dans son propre style et sa propre langue d'écriture, suivant des cartographies subjectives,...
Lire la suite
Où en est-on du Printemps arabe ?
Le livre "Printemps ou hiver arabe ?" (2011-2014) de Jawad Kerdoudi, professeur de relations internationales vient de paraître aux éditions L'Harmattan. Quatre ans après le Printemps arabe, le bilan est mitigé. Malgré le départ de nombreux dictateurs, les avancées politiques dans certains pays ou la progression des droits de l'homme, un clivage est apparu entre modernistes et traditionnalistes. De plus, ces pays ont subi une grave récession économique du fait de l'instabilité...
Lire la suite
Precédent 1- 2- 3- 4- 5- 6- 7- 8- 9- Suivant