Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Poker, le PJD abat ses cartes
Au moment où le PJD s’apprête à bannir des médias la publicité des jeux de hasard par voie législative - projet de loi n°83.13 complétant la loi n°77.03 relative à la communication audiovisuelle -, l’un des ténors du parti islamiste, le député Mohamed Yatim, s’est illustré en affirmant que le poker était un jeu purement halal ! Comment ça ? Papa Yatim, également patron de l’UNTM, a livré cette fatwa favorable pour absoudre son fils, Salaheddine Yatim, qui a remporté la 3e place au World Poker Tour National de Marrakech, organisé du 6 au 12 octobre dernier par PMU.fr, dans le casino Es Saadi. Il a du coup empoché pas moins de 500.000 DH. Bravo, ça c’est du grand jeu ! Accusé par les réseaux sociaux de gagner de l’argent dans un jeu de hasard, proscrit par l’islam, le fils a poussé le père à se livrer à un exercice de contorsionniste. «Certaines personnes considèrent ces compétitions comme étant "haram" (illicites), mais elle sont légales aux yeux de la loi et il y a débat au niveau de la loi islamique» sur leur interdiction, a déclaré sans ciller ce membre du secrétariat général du PJD au quotidien Akhbar al-Yaoum. Qu’est ce qu’il n’inventerait pas comme justificatifs pour défendre son fils flambe. Le poker serait, selon le député Yatim, «une compétition à l'image des compétitions de télé où le candidat peut remporter un lot». Le PJD a aussitôt réagi via Abdelali Hami-Eddine, autre membre du SG, pour prendre le contre-pied de la thèse hasardeuse de son collègue : «le PJD ne peut pas légitimer les jeux de hasard, poker compris». En d’autres termes, Mohamed Yatim a été désavoué par une voix autorisée du PJD. Mais qu’en pense notre cher Benkirane ? Le poker licite, pas illicite? Et le jeu politique, ce n’est pas du poker ? Quant au père Yatim qui a abattu ses cartes, il ne lui reste plus qu’à organiser des soirées poker avec le sponsoring du MUR au casino Essaadi de Elisabeth Bauchet au profitdes jeunesses des partis y compris celle du PJD. Yatim, un vrai as qui s’ignore ?

à lire aussi :
El Guellaf, Zafzafi et Zuckerberg...
 On aura tout vu dans le procès de toutes les surenchères  de Nasser Zefzafi dont la suite est prévue pour le 19 décembre courant.  Retenez-vous bien ! Me...
Crash-test : Zéro pointé pour la Punto, le Duster ric-rac
 L’organisme Euro NCAP, chargé de tester la sécurité des véhicules, vient de livrer les résultats de ses derniers tests. Une occasion de savoir si votre...
Journée des chiottes
 Une journée mondiale des pissotières, un anniversaire des toilettes, il fallait vraiment y penser. Ce n’est pas une blague, les stratèges de l’OMS ont vraiment...
Zefzafi mouille El Omari
 Les déclarations de l’avocat de Nasser Zefzafi ont fait l’effet d’une bombe lors à la Chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Casablanca lors ...