Dernière minute ...
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse Des clients de la Société Générale Maroc délestés de 2000 DH, la direction parle d’erreur technique Selon l'Office des changes, au 30/06/17, le flux des IDE est en hausse mais  le déficit commercial s'aggrave Le Roi Mohammed VI dénonce les politiques israéliennes à Al-Qods Tanger Tech : BMCE Bank garant du projet dont l'investissement atteindra à terme 10 milliards de dollars Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco ONU: Un traité bannissant l'arme atomique adopté par 122 membres Le Qatar rejette les accusations de l'Arabie saoudite et ses alliés, Washington tente cde calmer le jeu La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Les perles de Benkirane
Abdelilah Benkirane a pris une drôle d’habitude. Celle de ne jamais se séparer de son chapelet (tsabih) y compris lorsqu’il reçoit des personnalités locales ou des hôtes étrangers. Nous l’avons encore vu à la TVM lors du JT du lundi 15 septembre en train d’égrener son pendant qu’il devisait avec un haut responsable roumain. Il se permettait même au cours du tête-à-tête de partir d’un bon rire. Sacré Benkirane ! Or, les perles du chapelet, objet religieux, sont égrenés généralement par le fidèleaprès la finde la prière. C’est un moment intime de glorificationde Dieu par le musulman en répétant 33 fois dans un très léger murmure Subhaan Allah, Al hamdolilah, Allahou Akbar (soit 99 fois pour les trois formules). En principe, le chapelet n’a absolument rien à faire dans une discussion ordinaire entre personnes, encore moins lors d’une entrevue politique ou protocolaire, à moins que Benkirane ne soit en position d’im-ploration devant ses hôtes de marque qui défilent dans son bureau. Question d’abord de bon sens et de logique : à moins d’être un superman doté de deux cerveaux, comment peut-on être à la fois concentré sur ses récitations religieuses répétitives et interagir convenablement avec son interlocuteur en écoutant ce qu’il dit? Impossible de mener les deux activités en même temps sans que l’une se fasse au détriment de l’autre. Soit Benkirane fait semblant de communiquer avec son vis-à-vis ici bas alors qu’il est en communion avec le Créateur des cieux et de la terre, soit il est réellement à l’écoute de son invité tout en affectant d’être branché sur l’au-delà ? dans les deux cas, il y a quelque part un manque de respect. A moins qu’il soit un superman isla-miste doté de pouvoirs extraordinaires qui lui permettent de d’être concentré sur les deux actions en même temps. On le connaît professeur de physique de carrière, voilà que Abdelilah Benkirane se révèle maître de la métaphysique. Et puis, pourquoi recevoir ses hôtes avec un chapelet à la main ? Est-ce une manière pour le chef des islamistes de leur rappeler que le Premier ministre marocain est d’abord un vrai dévot? Considère-t-il enfiler des perles en recevant ses hôtes conscient qu’il ne déteint pas la réalité du pouvoir? Une chose est sûre : Super Abdelilah, qui ne laisse pas ses interlocuteurs indifférents, n’est pas à une perle près.

à lire aussi :
«L’autre victime de chaâbi» sous les verrous
Le calvaire de Jean-Marie Périchcot, l’homme qui a déposé plainte contre Miloud Chaâbi pour escroque-rie et dont le Canard a relaté la mésaventure,...
e-Cocaïne à Casablanca
Les éléments de la police judiciaire du district d'Ain Chock (Casablanca) ont réussi à mettre hors d'état de nuire de présumés membres d'un...
Ces trafiquants qui ne se cachent plus…
A Malaga, au sud de l'Espagne, un groupe de baigneurs a assisté à une scène plutôt hallucinante. Un horsbord a accosté sur la plage ensoleillée. À son...
Du faux miel à Casablanca
Interdit en Europe, les miels asiatiques, essentiellement chinois, inondent nombre de marchés y compris marocain. Pour échapper aux droits de douane et à la vigilance des...