Dernière minute ...
La résolution sur le Sahara adoptée à l'unanimité le 28/4/17 par le conseil de sécurité, le mandat de la Minurso prorogé d'un an Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Un attentat le 20 avril contre un car de police sur les Champs Elysées, 1 policier tué et 2 autres blessés Attaque chimique en Syrie: La Russie oppose son veto au conseil de sécurité L'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 14 morts Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Les perles de Benkirane
Abdelilah Benkirane a pris une drôle d’habitude. Celle de ne jamais se séparer de son chapelet (tsabih) y compris lorsqu’il reçoit des personnalités locales ou des hôtes étrangers. Nous l’avons encore vu à la TVM lors du JT du lundi 15 septembre en train d’égrener son pendant qu’il devisait avec un haut responsable roumain. Il se permettait même au cours du tête-à-tête de partir d’un bon rire. Sacré Benkirane ! Or, les perles du chapelet, objet religieux, sont égrenés généralement par le fidèleaprès la finde la prière. C’est un moment intime de glorificationde Dieu par le musulman en répétant 33 fois dans un très léger murmure Subhaan Allah, Al hamdolilah, Allahou Akbar (soit 99 fois pour les trois formules). En principe, le chapelet n’a absolument rien à faire dans une discussion ordinaire entre personnes, encore moins lors d’une entrevue politique ou protocolaire, à moins que Benkirane ne soit en position d’im-ploration devant ses hôtes de marque qui défilent dans son bureau. Question d’abord de bon sens et de logique : à moins d’être un superman doté de deux cerveaux, comment peut-on être à la fois concentré sur ses récitations religieuses répétitives et interagir convenablement avec son interlocuteur en écoutant ce qu’il dit? Impossible de mener les deux activités en même temps sans que l’une se fasse au détriment de l’autre. Soit Benkirane fait semblant de communiquer avec son vis-à-vis ici bas alors qu’il est en communion avec le Créateur des cieux et de la terre, soit il est réellement à l’écoute de son invité tout en affectant d’être branché sur l’au-delà ? dans les deux cas, il y a quelque part un manque de respect. A moins qu’il soit un superman isla-miste doté de pouvoirs extraordinaires qui lui permettent de d’être concentré sur les deux actions en même temps. On le connaît professeur de physique de carrière, voilà que Abdelilah Benkirane se révèle maître de la métaphysique. Et puis, pourquoi recevoir ses hôtes avec un chapelet à la main ? Est-ce une manière pour le chef des islamistes de leur rappeler que le Premier ministre marocain est d’abord un vrai dévot? Considère-t-il enfiler des perles en recevant ses hôtes conscient qu’il ne déteint pas la réalité du pouvoir? Une chose est sûre : Super Abdelilah, qui ne laisse pas ses interlocuteurs indifférents, n’est pas à une perle près.

à lire aussi :
«L’autre victime de chaâbi» sous les verrous
Le calvaire de Jean-Marie Périchcot, l’homme qui a déposé plainte contre Miloud Chaâbi pour escroque-rie et dont le Canard a relaté la mésaventure,...
Troubles troublants
Les événements qui secouent El hoceïma à intervalles réguliers commencent à préoccuper sérieusement les pouvoirs publics. Les affrontements du...
Laftit pour désamorcer la colère
Pour sa première mission après sa nomination comme ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, accompagné du ministre délégué Noureddine...
Diplomate ou psychopathe ?
Un fonctionnante de l’ambassade américaine à Rabat est au centre d'un fait divers assez grave que quelques sites électroniques, notamment Yabilidai, ont relatée et...