Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
La drôle de carte de BMCI
Incroyable mais vrai comme un billet de banque qui vient de sortir d’une planche à tunes officielle! Dix huit mois après un voyage à Paris, la banque BMCI appelle son client sur son portable pour lui annoncer une bonne nouvelle. Plus de 800 dirhams, exactement 811, doivent être débités de son compte courant et qu’il doit se présenter sans délai à l’agence BMCI de son quartier muni de son passeport pour fêter l’opération. Non pas que l’intéressé ait émis un chèque dont le montant dépasse la provision ou souscrit à un quelconque produit bancaire qu’il a négligé de payer ou que la banque a omis de lui faire payer! Non rien de tout ça. C’est plus fort, plus soft. La banque lui explique que lors de son séjour dans la capitale française début 2013, il a dépassé sa dotation en euros en se servant de sa carte Visa Odyssée BMCI dont le montant souscrit au préalable est pourtant bel et bien plafonné; c’est-à-dire que cette carte prépayée ne pouvait pas «cracher» plus que ce qui a été chargé. Comment alors se fait-il qu’il ait pu dépasser de 811 DH (environ 70 euros) sa dotation initiale alors que le concept même de cette carte ne permet aucun dépassement ne serait-ce que d’un centime d’euro ? Le banquier est catégorique. Pour lui, l’usager en question a bien consommé plus que sa mise initiale déposé à l’avance dans sa carte Odyssée. Or, il paraît que ce cas est loin d'être isolé, Visa Odyssée ayant déjà fait plusieurs victimes qui découvrent après chaque retour de voyage à l'étranger avoir dépassé le plafond de leurs dotations. C'est magique ! Imaginez que vous chargez 100 DH sur votre carte téléphone pré-payée et que votre opérateur vous débite plus tard de 50 DH lors d’une prochaine recharge en vous expliquant que vous avez dépassé le montant de communication achetée lors de l’utilisation du premier crédit ! Les cartes de la dotation touristique BMCI sont spéciales ; elles accordent des crédits à l’insu de leurs titulaires !

à lire aussi :
Arabie saoudite : Bonnes à vendre !
  Alors que dans certains pays, on n’utilise plus le terme de "bonne", vocable jugé dégradant pour la femme mais celui de technicienne de surface, en Arabie Saoudite les...
L’incroyable histoire de Mohamed Savard…
En changeant de nom, un Marocain résident au Québec voulait faciliter son quotidien, mais il n’a fait que se compliquer la vie. Il s’agit d’une histoire...
Justice bien ordonnée commence par soi-même….
Alors que Mohammed Aujjar n’a pas eu le temps de prendre connaissance des dossiers hérités de Mustapha Ramid que l'Instance Nationale de Protection des Biens Publics lui a mis...
Au secours, la tuberculose revient !
On croyait la tuberculose éradiquée au Maroc. Que nenni. depuis quelques mois, la maladie enregistre un retour en force dans nombre villes du pays. « Naguère, je...