Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Moulay Hafid industrialise le maroc sur power point !
Moulay Hafid Elalamy
"Stratégie d’accélération industrielle" c’est ainsi qu’a baptisé le loup de la finance, Moulay Hafid Elalamy, recyclé malgré lui dans la ministrabilité sa vision pour l’industrie (2014-2020) qu’il a présenté à Casablanca mercredi 2 avril devant le souverain. Sous l’époque de son prédécesseur, un certain Ahmed Réda Chami, ce plan portait le nom de «Pacte national pour l’émergence industrielle». Admirez le changement de l’intitulé. Ça c’est de l’innovation. L’USFP Réda Chami se voulait le ministre de l’émergence, Moualy Hafid, un homme très pressé, s’attribue, lui, le rôle d’accélérateur. En attendant, le prochain successeur qui agira certainement en amortisseur du choc de la grande industrialisation du pays sur Power Point ! Pour le moment, force est de constater que les feuilles de route de l’un et de l’autre sont une belle réussite virtuelle à en juger par les graphes exponentiels et les chiffres constamment en fête. Des performances sur le papier vite rattrapées par les rudes réalités de l’environnement économique national où l’investissement productif industriel demeure un vœu pieux. A part les métiers mondiaux du Maroc comme l’offshoring, l’automobile et l’aéronautique qui ont attiré quelques capitaux étrangers, les entrepreneurs du cru continuent de se méfier de l’industrie lui préférant les secteurs de la rente et des projets où le gain est rapide et garanti. Plus grave encore, le Maroc connaît même une certaine désindustrialisation sous l’effet de la libéralisation du commerce extérieur qui a vu nombre d’hommes d’affaires se transformer en agents importateurs des produits des autres. Vivement un ministère des secteurs improductifs ? 

à lire aussi :
Hafid et Ghita
Petite surprise dans le monde des affaires casablancais en apprenant le nom de la directrice de la nouvelle Ecole Centrale de Casablanca dont les travaux ont été lancés lundi 27...
Des pateras aux jet-skis
Décidément, certains sont prêts à tout pour rejoindre l’autre rive de la Méditerranée. Après les pateras de fortune, les cargos de la mort,...
Driss Bencheikh, un homme plein d’assurance
Driss Bencheikh a quitté Wafa Assurance sur une belle performance, le chiffre d’affaires 2014 de l’assureur a franchi pour la première fois la barre des 6 milliards de DH....
Stars des cumulards
Le ministre du Budget Idrissi Azami et son collègue chargé des relations avec le Parlement Mohamed Al Omary conserveront leurs postes ministériels malgré qu’ils...