Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Les Algériens pataugent dans la purée
patate
On s’attendait à un salon dédié aux produits du terroir comme les dattes, le miel, le safran ou aux fruits et légumes… Mais rien de tout ça ! Chez notre voisin algérien le must c’est la patate! Un bourratif à haut indice glycémique qui ne sert qu’à se calmer la panse. Ce tubercule, les Algériens en raffolent au même titre que les cacahuètes et la pastèque. Et quand un Algérien séjourne au Maroc, il ne se prend pas en photo sur les ruines de Volubilis ou sur l’esplanade de la Grande Mosquée Hassan II, mais devant les étals des fruits. L’amour des Algériens pour la pomme de terre tire ses racines des années du «Soviet suprême» quand l’Ukraine, grand producteur de la patate devant l’éternel, inondait la démocratie populaire algérienne sœur de milliers de tonnes de ce tubercule à prix d’amis. La chute du mur de Berlin en 1989 n’a pas convaincu les compatriotes de Boutef de tomber amoureux d’un autre légume. En fait, ils sont devenus accro à la patate malgré l’envolée spectaculaire des prix à cause de la spéculation dont elle fait l’objet au grand bonheur du général de la patate qui doit en contrôler l’import. Pas pour longtemps si des fois Boutef décide de lui trouver une nouvelle carotte... En Algérie, on ne spécule pas sur les actions boursières mais sur la pomme de terre ! Le prix du kg du solanum tuberosum peut atteindre jusqu’à 150 dinars algériens, soit 15 DH. Une fortune dans un pays qui paie aujourd’hui au prix fort les choix calamiteux de ses dirigeants qui ont privilégié l’industrie industrialisante au lieu de penser à cultiver la terre devenue trop basse pour les Algériens. Preuve que la patate est une affaire nationale aussi importante que l’est l’affaire chimérique du Sahara pour Boutef et ses généraux, le pays organise un salon exclusivement dédié à la pomme de terre baptisé «Batatis» dont l’édition 2015 aura lieu du 4 au 6 mai. Les promoteurs de cet événement ont de la patate car ils ont assigné comme objectif à leur manifestation de «faire connaître différentes variétés de pommes de terre, leurs semences, les techniques modernes utilisées dans cette filière agricole, ainsi que l'échange d'expériences entre opérateurs locaux et étrangers». Décidément, les grosses légumes, aux commandes à Alger, n’en finissent pas de pédaler dans la purée.

à lire aussi :
Le mystère des trous
La Suisse, pays de la mécanique de précision nous étonnera toujours. Alors que le monde scientifique se creuse interminablement les méninges pour percer le mystère...
Très cher carburant ?
La dernière baisse des prix à la pompe a un peu calmé la grogne des automobilistes qui soup- çonnent les distributeurs des carburants d’entente sur les prix alors...
Zianites judicaires
On ne sait plus si c’est le procès de Taoufik Bouachrine ou celui  de Me Mohamed Ziane. A chaque audience, depuis l’ouverture du procès le 8 mars dernier à...
Quelle parade contre la mafia du foncier ?
Il ne se passe pas une semaine sans que les médias se fassent l’écho d’affaires de spoliation foncière dans telle ou telle ville du Maroc, impliquant des...