Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Quand Pizza Hut tombe à plat…
 La fameuse filiale américaine installée depuis des lustres au Maroc a des soucis à se faire. Que Pizza hut se fasse dévorer par d’autres grandes marques internationales et petits restaurants locaux, c’est un fait. Mais qu’elle ne fasse aucun effort pour reprendre du poil de la bête est pour le moins incompréhensible. Arrivé un samedi soir au fast food de Aïn Diab, Le Bec Tranchant a pu constater non sans surprise que l’établissement était incroyablement vide pour une fin de semaine. S’il a atterri là ce n’est que par pur hasard. En effet, le restaurant fait face au cinéma Megarama et en attendant le début du film, notre oiseau rare voulait se remplir le gosier. Raté. Le volatile a tellement faim qu’il se faufile en vitesse vers la caisse afin de passer sa commande et informer le personnel qu’il est assez pressé. Il s’attable non loin des cuisines afin d’appuyer son empressement. Il est 21h51. Le film commence à 22h30. 40 minutes pour avaler un morceau, ça devrait être faisable. C’était sans compter sur la lenteur légendaire de Pizza hut à préparer deux sandwichs, ce qu’il y a de plus simple. Sur la table, de simples rectangles en papier font office de nappe. Ils sont sales, pleins de graisse de la précédente commande et de miettes. Pas très agréable ni très esthétique. Voilà qui donne un aperçu de la propreté des cuisines, coupe pour le coup l’appétit de loup du Canard. 20 longues minutes sont passées depuis son arrivée et toujours rien. Le Bec Tranchant commence à voir rouge. Les serveurs ne lui ont même pas apporté de quoi se désaltérer. Il devra se lever et faire part de son besoin afin d’être pris en considération. Les boissons sont servies dans des verres et non dans des bouteilles. Elles sont sans saveur, ne ressemblent en rien aux boissons Pepsi habituelles, du sucre et de l’eau, voilà qui résumera ce breuvage destiné à étancher la soif des clients. A 21h17, les sandwichs arrivent enfin. Et là c’est le coup de massue. Beauuuuucoup de pain, de feuilles de salade, de la tomate, mais… où est le bœuf ? Pourtant le sandwich se prénomme Suprême Beef ! Des petits morceaux d’un centimètre carré sont déposés de part et d’autre du pain. Ça ressemble à une arnaque en chair et en os. Si les yeux goûtent avant la bouche, c’est d’ores et déjà foutu pour Pizza hut. Allons bon, goûtons. Le pain est sec, et réchauffé après être sorti du congélateur (ah oui c’est pour cela qu’il leur a fallu autant de temps pour nous servir). On ne sent absolument pas le goût de la viande… vu qu’il n’y en a que très très peu. Les potatoes ont aussi été décongelées. Le plat, de manière globale, est tellement sec, que le Bec a besoin de boire à chaque bouchée pour faire passer cette horreur. Non, rien n’y fait, ce plat ne sera pas terminé. Pizza hut a réussi un grand exploit marketing : recréer le goût de la frustration chez les clients et aiguiser leur appétit pour aller se sustenter… ailleurs !
 
Le Bec Tranchant

à lire aussi :
Virée pour port de jupe!
L’information, parue dans le quotidien régional français L’Ardennais mardi 28 avril, a rapidement enflammé le net. Sarah, 15 ans, élève de 3e au...
Fusillade meurtrière sous les palmiers : Marrakech connection
 Marrakech n’est plus seulement une cité mondialement connue où il fait bon séjourner sous les palmiers. Mondialisation et ouverture obligent, elle est devenue le...
Daoudi lance une grande recherche : Un budget de 12.000 DH !
 «Il faut faire décoller la recherche et l’innovation dans ce pays». Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Lahcen...
Le Kayzen ou la montagne de mauvaises surprises
Et si cette semaine on sortait un peu des sentiers battus? Eloignons-nous du centre casablancais et rendons-nous dans le cœur battant des affaires, Sidi Mâarouf. Le Kayzen Mâarif...