Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Mazaya ou la symphonie du bonheur
Mazaya, une initiative de la Fondation Ténor pour la Culture, organise le vendredi 26 octobre 2018 à l'Ecole Internationale de Musique et de Danse de Rabat, la 1e première audition de ses élèves. Près de 20 musiciens, débutants ou perfectionnés, adultes ou enfants vont se succéder seuls, en formation de musique de chambre, en orchestre ou en chorale sur scène pour présenter des morceaux balayés jusqu’aux créations contemporaines préparés en amont, démontrer leurs talents et de proposer une audition de qualité, à apprécier par plus d’une centaine de spectateurs attentifs et complices. Un panachage musical sous la conduite de la direction artistique, pédagogique et des professeurs qui permettra aux spectateurs d’écouter et de constater d’année en année, l’évolution des élèves du programme et de leur faire découvrir le large panel d’instruments enseignés au sein de Mazaya. Ce programme Mazaya, lancée en janvier 2012, a comme principe de dispenser une formation professionnelle et offrir ainsi un métier et un avenir à de jeunes enfants déscolarisés, âgés entre 10 et 21 ans. Il est parrainé par de grandes institutions telles que l’Initiative pour le Développement Humain et reçoit l’appui financier de l’Union européenne, de la Fondation OCP et de la Fondation CDG. Le principe de Mazaya est simple : dispenser une formation professionnelle et offrir ainsi un métier et un avenir à de jeunes enfants déscolarisés, âgés entre 10 et 21 ans, mis au ban de la société. Pour ce faire, les élèves du programme Mazaya ont 4 heures musique par jour (instrument, formation musicale, pratique d’ensemble, maîtrise vocale, chorale, etc.), et une formation élémentaire de base : arabe, français mathématiques, éducation civique... l’objectif étant de leur donner les moyens d’être des adultes responsables et intégrés dans notre société moderne.
 

à lire aussi :
Marrakech, un conte de fées danois
«Il est si facile de tomber amoureux de Marrakech», dit l’auteure du livre, pour qui cette cité est «une destination de voyage très accueillante et un...
Fatime Zahra Morjani expose son Obsidienne
Obsidienne, - une roche volcanique vitreuse et riche en silice - c’est le nom de la dernière exposition signée Fatime Zahra Morjani qui se tient actuellement à...
Rêveries urbaines
La troisième édition de La Chambre Claire présente jusqu’au 19 Janvier 2015, les clichés immortalisés par l’objectif du jeune Youssef Lahrichi qui...
Rabat se met en scène
Le festival Migrant Scène revient du 16 au 21 novembre prochain à Rabat avec un programme éclectique. Cette manifestation se veut comme une occasion d’échanger, de...