Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Caravane, la nouvelle obsession de Trump
Deux semaines avant les élections mi-mandat, le président Trump utilise les quelques 7000 Centraméricains en marche vers les Etats-Unis comme un argument contre les démocrates. «C’est une attaque contre notre pays. Dans cette caravane, il y a de très mauvaises personnes», a lancé Donald Trump lundi à houston, lors d’un meeting de soutien au sénateur du Texas Ted Cruz, candidat à la réélection le 6 novembre. Le président utilise la marche des migrants qui traverse le Mexique et agite le spectre d’une invasion comme arguments pour le camp républicain dans la campagne des élections de mimandat. Dans un tweet, il avait prétendu que «des inconnus du MoyenOrient» se cachaient dans le cortège. Trump avait auparavant annoncé, toujours sur Twitter, «la fin ou une forte réduction» de l’aide financière accordée à trois pays d’Amérique centrale: Guatemala, Salvador et honduras, à qui il reproche de ne pas agir efficacement pour empêcher les départs. Mais la caravane de 7200 personnes, selon le chiffre donné par les Nations unies, partie aux alentours du 14 octobre, poursuit sa longue marche vers la frontière des Etats-Unis, soit 3000 km, qu’elle devrait parcourir en un mois. La grande majorité des marcheurs est partie du honduras, petit pays de 9 millions d’habitants. Avec un taux annuel de 43 homicides pour 100.000 habitants, c’est l’Etat le plus violent de la planète, et sept honduriens sur dix vivent dans la pauvreté d’après la Banque mondiale.
 

à lire aussi :
Egypte : Sissi, prochain Raïs !
Le texte de la nouvelle constitution égyptienne a été soumis mardi 14 et mercredi 15 janvier à un référendum. L’homme fort du nouveau régime, le général Sissi, en attend un plébiscite...
Tunisie : une Constitution de compromis
 Les députés tunisiens examinent le projet de Constitution que la classe politique s’est engagée à adopter pour le 14 janvier. La commission, créée au sein de...
Egypte : les Frères désormais ennemis
 Les autorités du Caire ne veulent plus entendre la voix des islamistes. Les Frères musulmans sont officiellement déclarés comme "organisation...
Tunisie : La valse des premiers ministres
 Nommé au poste de Premier ministre, Mehdi Jomaâ, aura la lourde charge de former un gouvernement d'indépendants afin de sortir la Tunisie d'une profonde crise politique. Il...