Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Virtuosité romantique aux concerts de l’OPM
Le concert d’ouverture de la saison musicale de l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM), sous le thème «Religions à l’unisson», dirigé par le talentueux et passionné chef d’orchestre franco-marocain Mehdi Lougraïda à l’Église Notre-Dame de Casablanca la semaine dernière, nous a transporté avec douceur, dans un univers musical intense et profond. Autant le préciser d'emblée: la salle qui a ovationné les artistes avec un enthousiasme délirant a eu raison de ne pas bouder son plaisir et d'exprimer bruyamment son plaisir. On a entendu un orchestre qui joue avec le cœur. Les bois, les cuivres et les cordes ont fait entendre les jeux de rythmes. Viennent alors le violoncelliste français Jérôme Pernoo et la violoniste franco-roumaine Sarah Nemtanu. Dès les premières notes, c’est une furie. Chacun son style et pourtant, tous deux donnent l’impression que tout se crée dans l’instant. Les mouvements paraissent comme suspendu dans un lyrisme laiteux, serein et apaisé. L’orchestre prend la musique de Brahms et Robert Schumann à bras le corps, crée l’émotion derrière chaque note et lui insuffle l’énergie de l'espoir. Comme si, l’Orchestre jouait sa vie. On adore. La réussite de la soirée doit enfin beaucoup au jeune chef marocain Mehdi Lougraïda – premier marocain a dirigé un concert d’ouverture – qui a conduit l’Orchestre Philharmonique du Maroc avec une vitalité, une sensibilité et une précision exemplaires. Les cordes sont propres et précises dans les attaques, les bois et les cuivres – notamment les cors – impeccables. Artistiquement très riches, ce genre de concerts symphoniques - désormais une tradition pour l'OPM - permettent aux mélomanes de découvrir ou redécouvrir les plus grandes symphonies du répertoire et des concertos spectaculaires interprétés par des solistes de renommée internationale. Cette année encore “Religions à l’unisson" a réuni trois artistes issus des trois religions monothéistes qui ont partagé une la même scène, véhiculant ainsi un message d’espoir : celui d’un monde de tolérance, de paix, de dialogue et de respect entre ces trois cultures.
 
Rachid ABBAR

à lire aussi :
Ces oasis de la vie…
"Les faiseurs d’oasis" est un recueil de récits signé Samir Benmalek, ingénieur agronome et journaliste de profession. Il s’agit d’une première...
Les halqas philosophiques reviennent
 La Nuit des Philosophes revient au Maroc pour une quatrième édition. L'événement, qui rassemble chaque année depuis quatre ans des penseurs, philosophes et...
La gloire de mon père
A vec son dernier livre « Même pas mort», paru aux éditions Le Fennec, Youssouf Amine Elalamy propose un voyage mélancolique. Une quête initiatique au cours de...
Quel avenir pour la francophonie?
 Malgré les nouvelles orientations prises dans le secteur éducatif, les difficultés scolaires s’en deviennent que trop courants et le clivage entre...