Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Mali revient par WhatsApp
Le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (Mali), qui a vu le jour au Maroc en 2009 et qui a fait du droit de ne pas faire le Ramadan son principal cheval de bataille, revient avec une nouvelle bataille (chacun son boycott): l’interruption volontaire de grossesse (IVG) at home. Pour ne pas retomber dans la même erreur qu’en 2012 lorsque sur demande des ONG « Womans on Waves » et de Mali, un bateau (baptisé « Navire de l’Avortement »), chargé de députées hollandaises, a été empêché par les autorités marocaines d’accoster au Port de Marina Smir à Tétouan, Mali a choisi de contourner les obstacles de la réalité pour porter le combat dans le monde incontrôlable de la virtualité. Via notamment WhatsApp et Facebook, les activistes du Mali annoncent avoir mis à la disposition des femmes marocaines désireuses d’avorter un service médical sécurisé accessible sur WhatsApp via un numéro spécial et une page Facebook. Le mouvement explique sur Facebook que ce service, lancé sous le slogan «vous n’êtes pas seules», à l’occasion de la journée internationale d’action pour la santé des femmes, apporte « une écoute attentive et vigilante» sous forme d’un soutien psychosocial ainsi qu’un accompagnement avant et après IVG. Mali pousse le conseil jusqu’à donner le mode d’emploi pour un avortement à domicile, consistant entre autres à prendre des comprimés, vendus pour 100 dirhams en pharmacie, jusqu'à la 12e semaine de grossesse. Mieux : Selon les instructions publiées par le mouvement sur le réseau social, cette automédication peut provoquer des douleurs et des pertes de sang, des envies de vomissements et une diarrhée. Et Mali de conclure : « Si vous avez une forte fièvre et une douleur intense pendant plusieurs jours, il faut consulter un médecin ». Un médecin clandestin ?
 
 

à lire aussi :
Ayouch fait son cinéma
Nabyl Ayouch n’est pas intéressé par le poste de directeur général du centre cinématographique marocain (CCM). C’est le cinéaste lui-même...
« M. Arobase » n’est plus
L'inventeur de l'e-mail, Ray Tomlinson, est décédé, a indiqué sur sa page Facebook Vinton Cerf, co-inventeur du protocole TCP/IP et aujourd'hui vice-président de...
Arnaque en illimité chez Inwi
Inwi a décroché les honneurs des réseaux sociaux grâce à sa dernière offre «I-Dar-Duo» censé offrir une connexion «à internet...
Carburant, une taxe de moins
Le prix des carburants au Maroc est alourdi par plusieurs taxes supportées par le consommateur. Il s’agit par exemple de la taxe de péréquation qui sert au soutien du prix...