Dernière minute ...
Le parquet de Tokyo a décidé vendredi 11 Janvier 2019 de retenir deux nouvelles inculpations contre Carlos Ghosn Les ménages marocains pessimistes pour l'année 2019 (HCP) 13,75 tonnes de résine de cannabis saisis samedi 05 Janvier 2019 au Port Tanger Med  Des données personnelles de centaines de responsables allemands, dont Merkel, divulguées sur internet Meurtres d'Imlil : le BCIJ arrête 17 complices (Le ministre de l'Intérieur le 24/12/2018) La crise des Gilets jaunes aura coûté 0,2 point de PIB à la croissance en France  à fin 2018 (Insee) Guides touristiques non formés : la phase transitoire passera à 6 ans Agriculture: 18 milliards de DH pour booster les produits du terroir 68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Incertitudes en quantités industrielles
Si les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture d'octobre menée par Bank al-Maghrib (BAM), font état d’une amélioration de la production et du Taux d’Utilisation des Capacités (TUC), le moral des patrons n’est pas au beau fixe. Ils sont très peu optimistes pour le prochain trimestre. Selon l’enquête de conjoncture de BAM pour le mois d’avril, « les entreprises s’attendent globalement à une stagnation de la production et des ventes pour les trois prochains mois. ». Un pédalage dans la semoule aggravé par une campagne de boycott ciblant curieusement trois entreprises marocaines. En tout cas, s’il y a quelqu’un qui doit vraiment se faire des soucis c’est le ministre du Commerce et de l’Industrie et son plan d’accélération industrielle qui prend ainsi un coup d’accé- lérateur en fonçant droit dans le mur. Et pour cause, dans le détail, si les industriels de l’agro-alimentaire s’attendent à une hausse de la production et des ventes, près de 30 % des chefs d’entreprise déclarent ne pas avoir de visibilité sur la marche future de l’activité. Même constat chez les textiliens et les cuiriers où un patron sur cinq n’est pas rassuré quant à l’évolution de son business. La situation est encore plus critique dans les industries chimiques, parachimiques et les industries métallurgiques où l’incertitude affiche de taux de 50 et 42% pour les trois prochains mois. Une grosse incertitude pèse aussi sur les projets pilots par Moulahom : la candidature du Maroc au Mondial 2026 et la cession de Saham Finance pour son partenaire Sud-Africain. Vite une assurance incertitude…
 
 

à lire aussi :
La cantine d’Anfa, populaire, mais pourquoi déjà ?
Voilà un moment que la Cantine d’Anfa nous fait de l’œil. Et pour cause, très bien situé, le restaurant fait salle comble entre midi et deux. Au vu de ce monde,...
Le viol autant ravageur que la tentative de viol
Après Imane, c’est au tour de Khaoula. Quelle est la prochaine sur la liste ?  Une énième «tentative» de viol dont le procès s’est ouvert le 5...
Plagiaire, un vrai métier !
Les Marocains sont-ils en train de devenir les champions du Monde du plagiat ? A peine quelques semaines de la polémique qui a entouré l’un des films de Saïd...
Procès Fikri : Les petits anchois paient pour les requins
Une quarantaine de mois de prison ferme ont été distribués dans l’affaire de Mohssine Fikri, le marchand de poisson mort el 28 octobre 2016 broyé dans une benne...