Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Trump veut torpiller l’enquête russe
Donald Trump a demandé, dimanche 20 mai, une enquête sur une possible « infiltration » de sa campagne par des agents de la police fédérale (FBI), une accusation qu’il brandit depuis plusieurs jours sans éléments concrets à l’appui. Dans un tweet, le président américain exige «que le ministère de la justice examine si le FBI a infiltré ou surveillé la campagne Trump pour des raisons politiques ». Et il souhaite savoir si «de telles demandes ont été formulées par des gens au sein de l’administration Obama». Depuis quelques jours, Donald Trump dénonce avec véhémence la «chasse aux sorcières» que représente selon lui « l’enquête russe » du procureur spécial Robert Mueller. Il évoque, sans présenter d’élé- ments de preuve, la théorie selon laquelle sa campagne aurait été «infiltrée» pour des raisons politiques. Selon le New York Times, le FBI a bien demandé à l’époque à un informateur de rencontrer deux membres de l’équipe Trump – Carter Page et George Papadopoulos –, mais il l’a justement fait pour enquêter sur d’éventuels liens entre ces derniers et Moscou. Nombre d’élus démocrates accusent la Maison Blanche et les républicains de chercher en réalité à déstabiliser Robert Mueller qui enquête depuis un an sur une éventuelle collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de M. Trump pour que ce dernier l’emporte face à hillary Clinton en novembre 2016. Adam Schiff, membre démocrate de la commission du renseignement à la Chambre des représentants, a estimé dimanche que les affirmations du président américain sur un soi-disant «espion» au sein de sa campagne étaient une «absurdité». La demande de M. Trump fait suite à une avalanche de longs tweets matinaux dans lesquels il s’en prend, pêle-mêle, à hillary Clinton, aux démocrates, au New York Times ou encore à l’enquête de M. Mueller qu’il qualifie de «chasse aux sorcières à 20 millions de dollars». Dans ce qui ressemble à une autre tentative d’accentuer la pression sur Robert Mueller, Rudolph Giuliani a affirmé lundi que l’enquête du procureur serait bouclée d’ici au 1er septembre, pour éviter toute interférence avec les élections de mi-mandat, qui doivent se tenir en novembre. L’avocat du président dit avoir obtenu de la part du procureur spécial un calendrier précis lors de négociations pour que Donald Trump lui-même soit interrogé dans le cadre de l’enquête. Depuis un an, M. Mueller a inculpé des ressortissants et entreprises russes pour leur rôle dans une campagne de désinformation sur les réseaux sociaux en 2016 visant à augmenter les chances de victoire de M. Trump.
 
 
Rachid WAHBI

à lire aussi :
L'Espagne dans une impasse politique
Pedro Sanchez lui-même avait annoncé la très grande difficulté, si ce n'est l'impossibilité mathématique de son investiture. Les débats de mercredi ont...
Quand la diplomatie tourne à la farce
La publication américaine The Onion est connue pour ses informations aussi drôles que farfelues : "Kim Jong-un élu l'homme le plus sexy de la planète", "La CIA...
Coup d’État achevé au Yémen…
Après le coup d'Etat des rebelles houtistes, achevé en fin de semaine dernière, les représentations diplomatiques des Etats-Unis, de France et du Royaume-Uni ont...
Quand Trump joue le rassembleur
Des approximations, des inexactitudes, de l'autocongratulation et des formules chocs... Trump a fait du Trump, lors de son premier discours sur l'état de l'Union, le troisième le plus...