Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Egypte: l'ex-chef de l'anticorruption sous les verrous
C’est à la suite d’une interview pour le site d’information huffpost Arabi en février dernier que hicham Geneina a été arrêté. Le motif : «diffusion d’informations visant à nuire à l’armée». C’est sous ce chef d’accusation que le tribunal militaire l’a condamné mardi 24 avril à cinq ans de prison. L’ex-président de l’Autorité égyptienne anticorruption est notamment accusé d’avoir suggéré l’existence de documents secrets compromettants pour les dirigeants de l’État. Son avocat, Maître Ali Taha, a dé- cidé de faire appel. « Le verdict est de cinq ans et nous entamons les dé- marches d’appel maintenant », a-t-il ainsi déclaré. Au moment des faits, Hicham Geneina, grand pourfendeur de la corruption, était l’un des principaux responsables de la campagne de Sami Anan, ancien chef d’étatmajor, lui aussi arrêté par l’armée après avoir annoncé sa candidature face au président Abdel Fattah Sissi pour l’élection de mars. Une élection remportée par ce dernier avec un score mirobolant de 97,08 % des voix. Dans son interview, Hicham Geneina avait affirmé que les documents – que l’opposant Sami Anan aurait eu en sa possession -, « tournent autour des événements politiques et crises traversés par la société égyptienne » depuis la révolte de janvier 2011, qui a provoqué la chute du président hosni Moubarak. Il avait ajouté que ces documents se trouvaient «en lieu sûr» à l’étranger et pouvaient être publiés si l’on s’en prenait à Sami Anan.

à lire aussi :
Ça sent le gaz pour Volkswagen
Les consommateurs allemands s'estimant lésés par les moteurs diesels truqués n'en avaient pas fait mystère : s'ils disposaient d'un recours à la façon des...
En Algérie, les pharmaciens crient famine
Le front social est en constante ébullition au Pays de Bouteflika. La contestation prend de l'ampleur et n'épargne pratiquement aucun secteur d'activité. Après les...
L’école se révolte contre Trump
C’est un mouvement qui s’étend comme un feu de forêt aux Etats-Unis. Virginie-Occidentale, Kansas, Arizona, Colorado… Après les élèves, ce sont...
L’Algérie ne voit pas le bout du tunnel
Forte inflation, crise de liquidité, une croissance ne dépassant pas 2, 8 % en 2018, augmentation du nombre des chômeurs, la Banque Mondiale a dressé un tableau noir de...