Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
En Algérie, les pharmaciens crient famine
Le front social est en constante ébullition au Pays de Bouteflika. La contestation prend de l'ampleur et n'épargne pratiquement aucun secteur d'activité. Après les médecins résidents, les enseignants, les hô- tesses de l'air ou encore les retraités de l'armée, c’est au tour des pharmaciens de manifester leur colère. Ils observent des grèves et organisent des rassemblements et des marches, depuis plusieurs semaines, pour faire entendre leurs revendications aux pouvoirs publics. Des mouvements de protestation qui s’amplifie de jour en jour. Le syndicat national algérien des pharmaciens d’officine (SNAPO) a annoncé une grève nationale illimitée à partir du samedi 28 avril 2018. Cette grève a été décidée en réaction au projet de loi sur la santé qui stipule que désormais «le pharmacien doit être l’unique propriétaire et l’unique gestionnaire de l’officine dont il est titulaire».
 
 
 

à lire aussi :
L’école se révolte contre Trump
C’est un mouvement qui s’étend comme un feu de forêt aux Etats-Unis. Virginie-Occidentale, Kansas, Arizona, Colorado… Après les élèves, ce sont...
Algérie : la Kabylie s’enflamme à nouveau
 L'onde de choc provoquée par le rejet d'une proposition d'amendement au profit de tamazight par la commission juridique du parlement algérien a rallumé...
Lybie : l'impossible dialogue
Il ne s’agissait officiellement pas de pourparlers de paix, juste d’une «réunion de dialogue» entre factions libyennes sous l’égide des Nations unies....
Algérie : Panique à bord !
L'Algérie vit de plus en plus mal la chute des cours pétroliers. A l'impasse économique s’ajoute un système politique et social particulièrement affaibli...