Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
La meilleure avocate de Bouachrine...
L’est de mauvais augure pour notre confrère qui croupit en prison depuis le 23 février dernier. L’une des collaboratrices de Taoufik Bouachrine du nom de Afaf Bernani a écopé le 24 avril d’une peine de 6 mois ferme assortie d’une amende de 1000 DH pour diffamation et fausse déclaration.

L’inculpée a été condamnée pour avoir été jugé coupable de diffamation envers un officier de la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ)  qui l’avait interrogée dans le cadre de l’affaire de son patron avant qu’elle ne décide de porter plainte contre le policier pour falsification de sa déposition. En guise de riposte à sa rétraction, la divulgation par le Parquet lors d’une conférence de presse de l’enregistrement où l’on pouvait voir et entendre Mme Bernani lire son procès-verbal à haute voix sans émettre d’objection.

En gros, celle qui s’est rétractée (ce qui peut arriver dans les affaires de justice) s’est dite surprise de voir son nom figurer parmi les victimes de M. Bouachrine alors qu’elle n’a pas porté plainte contre lui. Au lendemain de sa condamnation, elle apparaît dans une vidéo, tournée dans le cabinet de son avocat Mohamed Ziane, où elle persiste et signe : "Moi, AfafBernani, je n’ai jamais été victime de harcèlement sexuel ou verbal ou de mauvais traitements de la part de TaoufikBouachrine", tout en  accusant le tribunal de l’avoir condamnée «sans lui accorder le droit de se défendre». Faux, rétorque le procureur du roi près le tribunal correctionnel de première instance de Casablanca, Mohamed Anis. Dans un communiqué rendu public, ce dernier a infirmé les accusations en indiquant que le procès s’est ouvert le 3 avril en présence de AfafBernani et de son avocat Mohamed Ziane, mais qu’à la deuxième audience, fixée le 17 avril, aucun des deux ne s’était présenté "alors qu’ils ont été informés de la date". La cour a donc estimé, ajoute le communiqué, que le dossier était prêt à la délibération. Le témoignage de AfafBernani est pain bénit pour la défense du principal accusé qui s’en est saisi pour répéter ce qu’elle toujours martelé depuis le début, à savoir que l’affaire Bouachrine est vide et qu’elle a été montée de toutes pièces pour museler le journaliste. Une pétition pour réclamer  sa libération vient d’être lancée avec comme objectif de rassembler un million de signatures. 

à lire aussi :
Grève des pédales
Coup de tonnerre dans le ciel du cyclisme national : les coureurs de la sélection marocaine se sont retirés vendredi 13 avril du 31ème Tour du Maroc, en guise  de...
Henri Michel, le foot en deuil
Le décès de Henri Michel a donné lieu à une pluie d’éloges aussi bien au Maroc qu’en France. La France son pays natal pour lequel il a joué avant...
Israël au Moyen-Atlas ?
  Un centre israélien de formation des gardes du corps au Maroc ? L’information a fait il y a quelques semaines  le tour des réseaux sociaux avec une flopée de...
Le Plan Maroc Vert séduit en Australie
Le Plan Maroc Vert intéresse au-delà de la frontière et pas seulement en Afrique. L'ambassadeur d'Australie résident au Maroc, Berenice Owen-Jones, a souligné,...