Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Benatiq veut séduire les talents d’Amérique
Dans le cadre de la mise en place de la 13e région de la CGEM dédiée aux Marocains du Monde, le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration a réuni récemment à Marrakech, une centaine de compétences marocaines installées aux Etats-Unis.

Ils sont hommes d'affaires, médecins, chercheurs universitaires et cadres dirigeants. Ce sont des Marocains qui ont réussi leur vie aux Etats-Unis où ils se sont bien intégrés. Certains d’entre eux s’y sont rendus afin de poursuivre leurs études supérieures avant de décider de s’y installer définitivement.

Ce sont ces profils que le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, dirigé par Abdelkrim Benatiq, cherche à séduire pour les impliquer davantage dans le développement de leur pays d’origine. «Cette assemblée vise à mobiliser les compétences américano-marocaines au service du développement socio-économique du Maroc, notamment en encourageant les investisseurs marocains résidant à l’étranger à s’implanter et opérer sur le marché marocain», a lancé mardi 3 avril M. Benatiq en ouverture du 3e Forum des compétences marocaines aux Etats-Unis, organisé à Marrakech par le ministère en collaboration avec le Réseau des compétences marocaines résidant aux Etats-Unis (AMCN-American Moroccan competencies network). Une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la région virtuelle dédiée aux entrepreneurs du Monde (MeM) baptisée «13e Région» et dans le cadre de la stratégie du ministère visant à mobiliser les compétences marocaines du Monde au service du Maroc et de son développement. Dans ce sens, il s’agit pour les promoteurs de cette manifestation d’œuvrer pour la mise en œuvre des recommandations des rencontres de New York (juin 2012) et Rabat (juin 2013).

Car il s’agit, comme l’a si bien dit le ministre, de créer des synergies dans les domaines de l’entrepreneuriat et l’investissement, de favoriser les échanges dans les secteurs des nouvelles technologies et de la formation professionnelle et d’encourager le partage d’expériences entre les compétences marocaines vivant aux USA et leurs homologues restées au Maroc. «La 4e génération des MRE occupe des postes importants dans des secteurs clés tels que l’industrie, la technologie, les services et la recherche scientifique, ce qui nécessite leur mobilisation afin de contribuer au grand chantier de développement mené par SM le Roi Mohammed VI visant à mieux positionner le Maroc parmi les pays leaders dans la région.»

à lire aussi :
Le médium Al Othmani mène l’enquête
  On connaissait au docteur Al Othmani des qualités de guérisseur et de fkih  mais pas de devin. Le crime crapuleux qui a secoué le quartier l’Hivernage de...
La Prairie, une école sans classe
Les écoles privées au Maroc ont vraiment une haute idée de leur personnel enseignant. L’exemple nous vient de l’école la Prairie à Casablanca qui...
Hakkaoui enrichit le bêtisier
«Nous ne pouvons parler de pauvreté, au Maroc, au sujet de quelqu’un qui gagne 20 dirhams par jour.» Cette belle trouvaille émane de la non moins belle Bassima...
Panne sociale chez Delphi Tanger
L’écosystème automobile cher à Moulahom Hafid signe sa première panne. La preuve par Delphi Tanger dont les employés sont entrés récemment en...