Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
La Tunisie en torture et répression
Une ONG tunisienne a dénoncé aujourd'hui le recours persistant à des méthodes de torture "très dures" en Tunisie, notamment dans des postes de police, et l'absence d'un engagement "sérieux" du pouvoir pour mettre fin à ce phénomène. «Malgré la révolution, la torture continue en Tunisie et des formes très dures sont pratiquées par des agents de police en toute impunité», a déclaré Radhia Nasraoui, présidente de l'Organisation contre la torture en Tunisie (OCTT). En 2017, six ans après la fin du régime policier de Zine el Abiddine Ben Ali, cette ONG a été saisie de 80 cas de "violation physique et de torture", selon son rapport annuel publié aujourd'hui. En outre, des enquêtes ont été ouvertes après des plaintes pour tortures concernant le décès de cinq personnes. «Il n'y pas d'indicateurs sérieux montrant l'engagement du pouvoir politique (...) pour faire appliquer dans la réalité les (normes internationales des) droits de l'Homme», déplorent les auteurs de ce rapport. Dans 35% des cas, les victimes ont été maltraitées dans des postes de police, 32% dans des prisons, et 24% dans des lieux publics, précise l'OCTT. Selon l'ONG, 90% des victimes sont des hommes. La majorité d'entre eux sont des jeunes majeurs: 72% ont entre 19 et 39 ans, 23% ont plus de 40 ans et 5% entre 14 et 18 ans. Outre les coups et insultes, la position du «poulet rôti» qui consiste à attacher une personne nue à un poteau durant de longues heures, les bains d'eau froide en plein hiver ainsi que les chocs électriques et les tentatives de viol sont toujours pratiqués. Les personnes pauvres, n'ayant pas les moyens de désigner un avocat, sont celles qui sont «les plus ciblées par la torture», a souligné de son côté Chokri Latif, vice-président de l'OCTT.

à lire aussi :
Il plaque tout et part défier l’EI
Son choix n'a pas été dicté par la religion, mais plutôt par un choc télévisuel survenu l'été dernier lors de la prise par l'État...
Le Yémen, cette guerre oubliée
Alors que les dirigeants internationaux se sont réunis à New-York, lors de l'assemblée générale des Nations Unies, personne ne semble se soucier de la situation au...
Alger maltraite ses vétérans
En Algérie, on serait tenté de croire que pour être un peu privilégié il suffirait d’appartenir à l’institution qui contrôle le pays depuis...
Manchester : Le concert de la mort
L'enquête avance, vite. Trois nouvelles arrestations, trois hommes, en lien avec l’attentat de Manchester, ont eu lieu mercredi matin dans le sud de Manchester. Un quatrième homme,...