Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Tangerine ou le Maroc des années 1950
L'annonce d’une adaptation américaine a été faite avant même la sortie du livre en librairie aux Etats-Unis. «Tangerine», le roman de Christine Mangan, est sorti chez les libraires outre-Atlantique le 20 mars dernier. Ce thriller raconte l’histoire d’Alice, rôle qui devrait être incarné par l’actrice et chanteuse américaine Scarlett Johansson, jeune femme dont le fiancé est retrouvé mort dans de mystérieuses circonstances. L’auteure a expliqué au site Parade pourquoi elle a choisi de situer l’intrigue de son roman au Maroc: «J’avais déjà été au Maroc précédemment mais en 2015, quand j’ai commencé à réfléchir au roman, à prendre des notes et mettre en place la trame, je revenais de Tanger. (...) Il y a quelque chose de si unique à propos de cette ville. C’est si différent de n’importe quel autre endroit et il y a une vibrante histoire d’auteurs qui y sont passés. Quand j’ai constaté que je pensais constamment à Tanger, j’ai compris que c’était une signe». L’auteure a également expliqué au site pourquoi elle a choisi comme titre «Tangerine» (un surnom donné à la ville par les expatriés) ou encore les raisons qui l’ont poussée à placer sa trame dans les années 50. «Beaucoup d’événements se passaient au Maroc à cette époque. Vous avez là une ville sur le point d’être indépendante et il y avait un esprit révolutionnaire dans le pays», affirme Christine Mangan. Pour Christine Mangan, Tangerine se veut aussi impressionnant que Tanger peut l'être. George Clooney semble en tout cas plus que d’accord avec ce point de vue et a d’ores et déjà décrété que Scarlett Johansson interprèterait le rôle principal de Tangerine, ce portrait troublant et saisissant de l'amitié féminine dans le Maroc des années 1950.

à lire aussi :
Timitar tout en rythme et en couleurs
Tout au long de la 12e édition du festival Timitar, Agadir a vibré aux rythmes de la musique amazighe et mondiale. Pour la soirée de clôture, le public a eu droit à...
L’OPM jouera la vie en rose
Pour le sixième concert des Jeudis de l’OPM, l’Orchestre Philharmonique du Maroc célèbre le printemps en musique, avec un concert de musique de chambre inédit,...
La citoyenneté en débat à la Fondation Attijari
La citoyenneté à l’épreuve de la mondialisation " a été le thème d’une conférence organisée, le 17 mars dernier, par la Fondation...
Vies d'immigrés
"Exil, mémoire, migration" paru aux éditions Casa-Express éditions, est une œuvre collective réalisée sous la direction de Mustapha BENCHEIKH et Yves...