Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Aziz Sayed et le féminin artistique
La galerie B&S Art Gallery de Casablanca accueille, du 8 au 31 mars 2018, une rétrospective (à partir des années 80) de l’artiste-peintre Aziz Sayed autour du thème «Hommage à ELLES».  Cette exposition, dont le vernissage est prévu le 8 mars, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme d’où le choix du thème.  Intrusion dans l’intimité féminine ou volonté de sublimer le corps féminin ? Les deux à la fois. Mais pas seulement. Il s’agit aussi, selon Boubker Kadiri maître des lieux,  de présenter cette autre inconnue pour l’homme avec une démarche tout à fait originale. Dans la série de travaux qu’il exposera à la galerie B&S, l’artiste-peintre Aziz Sayed  revient sur un thème qui lui est cher : la femme. Un thème rebattu, visité et revisité par les grands peintres de l’histoire. D’où la complexité de cette tâche, ce défi à relever.  Dans « Hommage à ELLES», il n’échappera à personne que le plasticien a largement remporté ce pari. Beauté, harmonie, idéal… autant de canons esthétiques qui sont réinterrogés de façon sublime. Ainsi le corps féminin se profile dans l’œuvre Aziz Sayed  comme un agrégat de détails nets qui n’arrivent pas à faire un. «Quand on s’arrête un instant sur chaque création de Aziz Sayed, on se demande à première vue si on n’est pas en train d’admirer des miniatures mogholes revisitées par un œil moins oriental, plus familier des couleurs et des mouvements de l’Occident. Et puis on se reprend, on découvre à mesure qu’on déshabille l’œuvre, un travail de fine dentelle, quand les petites mains maîtrisent la lumière à force de circonvolutions autour des astres et des fleurs», indique l’artiste-peintre  MahiBinebine à propos de l’œuvre de Aziz Sayed. Cet univers, celui auquel ce dernier nous invite ici, peuplé de femmes à la beauté orientale sidérante, est fait d’ambiances feutrées, douces et brumeuses. Une série de silhouettes ornées, esquissées, affectionnées où le corps féminin prend vie, respire et s’enrichit.

à lire aussi :
Hommage à l'écrivain Abdelmajid Benjelloun
 Le 9e Festival méditerranéen du livre de Fès a rendu hommage à l’écrivain Abdelmajid Benjelloun. Plusieurs intervenants qui se sont ainsi...
Attijariwafa bank s’engage pour littérature
 La Fondation Attijariwafabank vient d’annoncer le lancement du «Prix du livre de l’année», le premier du genre à être institué par une...
Avant le crépuscule…
L’auteur et romancier casablancais Mamoun Lahbabi vient de sortir son nouveau roman «La Lumière de l’aube», paru aux éditions Casa Express. Ce livre parle de la...
Voyage dans un maroc intime
Un couple désabusé qui ne communique qu’à travers les disputes. Des étudiants qui font le pari de coucher avec des profs. Un jeune homme victime de ses lectures. Une...