Dernière minute ...
Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Syrie, une apocalypse planifiée ?
L’escalade dans horreur et la destruction. Le Haut-Commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme a accusé, mercredi 7 mars, le régime syrien de planifier "l'apocalypse" dans son pays, ajoutant que le conflit était entré dans une nouvelle "phase d'horreur". «Ce mois-ci, c'est la Ghouta orientale qui est décrite par le secrétaire général (de l'ONU) comme un enfer sur terre», a déclaré ZeidRa'ad al Hussein lors de la présentation de son rapport annuel à Genève devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU. «Le mois prochain ou le suivant, ce sera dans un autre endroit que les gens feront face à l'apocalypse, une apocalypse voulue, planifiée et exécutée par des individus travaillant pour le gouvernement, apparemment avec le soutien absolu de certains de leurs alliés étrangers», a-t-il dénoncé. Pour le Haut-Commissaire, «il est urgent d'inverser cette tendance catastrophique et de renvoyer la Syrie devant la Cour pénale internationale». Cette hypothèse reste toutefois peu vraisemblable car elle relève du Conseil de sécurité, qui reste divisé, la Russie protégeant son allié syrien. Déclenché le 15 mars 2011 par la répression de manifestations pacifiques prodémocratie, le conflit en Syrie a fait plus de 340.000 morts et jeté à la rue des millions de personnes. Désormais, «le conflit est entré dans une nouvelle phase d'horreur», a estimé ZeidRa'ad al Hussein, dénonçant «la gigantesque effusion de sang dans la Ghouta orientale (...) l'escalade de la violence dans la province d'Idleb, qui met deux millions de personnes en danger». «A Afrine, l'offensive menée par la Turquie menace aussi un grand nombre de civils» et «les habitants de Damas vivant dans la zone sous contrôle du gouvernement subissent également une nouvelle escalade de frappes terrestres», tandis que «l'offensive contre les groupes extrémistes a entraîné des pertes massives de civils», a-t-il souligné.

à lire aussi :
Un labo de supplices nommé CIA
«La CIA avait des directives explicites pour réaliser des "expériences sur des humains"», a révélé le 15 juin The Guardian. Le directeur de...
Trump ressort ses chinoiseries
La croisade commerciale des États-Unis contre la Chine est entrée dans sa «phase 2» selon l’expression du président américain Donald Trump. Et ce dernier...
La Tunisie dans l’impasse politique
Un conflit opposant depuis des mois le Premier ministre tunisien Youssef Chahed à une partie de la classe politique paralyse la Tunisie, entravant l'organisation des prochaines...
Entre les deux Corée, l'ambiance se réchauffe...
Est-ce une occasion historique ou un espoir impossible à concrétiser ? À Séoul, la presse était partagée le 18 septembre, à la veille de...