Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
NOUZHA SKALLI : La femme c'est moi
Pharmacienne de profession, l’ex-ministre PPS de la Famille Nouzha Skalli s’est confiée à une équipe du Canard au sortir d’un salon consacré aux soldes au féminin, les bras chargés de sacs.

Vous êtes sur toutes les tribunes quand il s’agit de parler de la femme marocaine et de sa condition…

Normal, je suis devenue Madame femme au Maroc par défaut en quelque sorte, un créneau inexploité  où la concurrence est quasiment absente.

En ce 8 mars, quel est votre sentiment ?

Je me sens très excitée. C’est une date qui me rappelle que pour arracher ses droits il faut être constamment sur le ring, les gants enfilés,  prête à livrer le combat. 

Le ring ?

Ben oui, il faut se battre contre les préjugés, les mentalités rétrogrades et cogner les clichés et se défendre contre les mauvais coups.   

La victoire sera acquise  aux points ou par K.O. ?

J’en sais rien. Mais le défi c’est qu’il ne faut jamais cesser de donner des uppercuts à la misogynie, à l’harcèlement sexuel, la femme-objet sexuel et marketing, sans compter les diverses violences faites aux femmes.

La femme marocaine est plurielle. Il y a la rurale et l’urbaine, la cultivée et l’analphabète ; la soumise et la mère célibataire, la divorcée et la mariée contre son propre gré…

Je reconnais que la réalité de la femme marocaine est diverse et très complexe. Mais moi, marketing féminin oblige, je défends la citadine BCBG, cultivée qui s’estime libérée et pas tout à fait libre du poids des conservatismes. Quant aux autres profils, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Celles-là n’ont qu’à se trouver des avocates qui parlent leur langage et comprennent leurs problèmes. 

Dans une autre vie, vous avez été ministre de la Solidarité, de la famille et de la femme. La ministrabilité vous manque-t-elle ?

Et comment ! Surtout que l’actuelle titulaire du portefeuille se voile à la fois la tête et la face, incapable d’avoir un discours audible et crédible sur la femme et ses véritables préoccupations. 

Que pensez-vous de l’affaire Bouachrine et le début de son procès qui a été fixé pour le 8 mars ?

Je ne sais pas de quelle position relève  le choix de démarrer un procès impliquant une affaire en relation avec le viol pendant la journée de la femme…

Qu’en est-il du PPS ?

Le PPS tient son congrès dans deux mois environ. Mais aucune visibilité sur son avenir et ses choix futurs même si le pouvoir est devenu notre principale plateforme de militance.

Saliha TOUMI

à lire aussi :
ANAS DOUKKALI : C’est le sang neuf qui fait défaut
Une équipe du Canard a été reçue par le ministre de la Santé Anas Doukkali  dans un souk de médicaments frelatés… Comment se passe votre...
Mustapha El Khalfi : "Je suis un porte-parole très parlant"
Une équipe du Canard a rencontré le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi au sortir d’une réunion où il s’était entraîné à...
Hamid Chabat : "La soupe gouvernementale nous manque "
 Une équipe du Canard Libéré a interviewé le patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat , au sortir de son entrevue avec Abdelilah Benkirane. Vous avez...
LHOUSSAINE LOUARDI : Je suis politiquement mort
 Une équipe du Canard a rencontré par hasard l’ex-ministre de la Santé, le regard hagard, dans les urgences pourries d’une grande ville du pays. Que faites-vous...