Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Wathelet, l’homme qui fout le bordel
Neuf juges et trois avocats généraux à la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) ont été nommés le 28 février dernier par les États membres de l'Union européenne. Parmi les avocats partants pour cause de fin de mandat, le Belge Melchior Wathelet. Celui-ci n’est autre que le premier avocat général de la Cour de justice de l’UE qui  s’est distingué parmi ses pairs en soutenant seul contre tous que le Sahara marocain ne se trouve pas au Maroc et que par conséquent l’accord de pêche Maroc-UE ne doit pas inclure les provinces du sud du Royaume !

Ça c’est du Wathelet pur bière. Fidèle à sa réputation d’avocat des affaires troubles et troublantes, celui-ci n’en est pas à sa première  forfaiture. C’est lui, du temps où il était ministre de la Justice entre 1992 et 1995   était à l’origine de la remise en liberté très contestable  du fameux pédophile Marc Dutroux dont les affaires de viols en série avaient ébranlé la Belgique.  En raison  de cette faute grave, le Parlement européen demandera  à Melchior Wathelet de démissionner de la Cour européenne de justice (CEJ) où il sera casé entretemps en tant que juge. 

« Dans une résolution adoptée par 246 voix contre 122 et 18 abstentions, les eurodéputés ont jugé Melchior Wathelet moralement et politiquement responsable des conséquences de la libération anticipée de Marc Dutroux en 1992», rapportait le quotidien français Libération (7 novembre 1997). Au printemps 1997, c'est au tour du  Parlement belge d’enfoncer le clou en créant une commission d'enquête qui a conclu à la responsabilité de l'ex-ministre dans ce «fiasco judiciaire » inédit et spectaculaire.

En guise de réponse à la condamnation de  l’ex-ministre belge,  il sera promu avocat général en octobre 2012 et Premier avocat de la CJUE en 2015 grâce au coup de main de son confrère Belge, Koen Lenaerts, qui présidait alors aux destinées de la CJUE.

Drôles de critères de promotion pour un tribunal supposé compter en son sein des magistrats à la moralité irréprochable, impartiaux et sans parti-pris ! Habitué de la pêche en eaux troubles,  Melchior Wathelet  fout le bordel politique sur l’accord de pêche après avoir  fait la même chose dans son pays dans l’affaire Dutroux.

Le voilà qui  quitte ses fonctions de premier avocat au lendemain de ses recommandations anti-marocaines et pro-Algésario curieusement suivies par la Cour dans son arrêt du 27 février. C’est dire que les agissements de Melchior  ont mis les hauts responsables de l’UE qui n’ont de cesse de citer le Maroc en partenaire exemplaire dans une…mauvaise passe.

à lire aussi :
Le Maroc le gagnant-perdant
Le scandale qui secoue la FIFA depuis quelques semaines apporte chaque jour son lot de révélations qui en disent long sur l’entendue de la corruption qui mine cette ONU du foot et...
L'élu PJD qui piétine le discours royal
Le président de la commune du Maarif Abdessamad Haïkar a répondu à sa manière au discours du souverain du 14 octobre 2016 sur les lenteurs et les sévices de...
Charlie Hebdo sous les balles terroristes
Travaillant à visage découvert comme caricaturistes qui assument courageusement leurs idées jugées provocatrices, nos confrères de Charlie Hebdo ont...
Moulahom s’offre une assurance en béton
 Le projet de loi 59-13 sur l’assurance obligatoire de certains chantiers de construction était prêt depuis début 2013. Mais ce texte peinait à sortir des...