Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
L'Algérie, l’enfer des migrants !
 Emprisonnement arbitraire, restrictions injustifiées, poursuites judiciaires contre les membres d’une minorité religieuse, procès inéquitables et expulsions massives…, le traitement inapproprié infligé par les autorités algériennes aux réfugiés et aux migrants, inquiète les ONG.

Les autorités algériennes ont procédé à des rafles de centaines de personnes d’Afrique subsaharienne depuis janvier 2018 – dont des femmes et des enfants – et expulsé beaucoup d’elles vers le Niger, a déclaré HumanRights Watch. Les autorités privent les personnes arrêtées de leur droit de contester leur détention et leur possible expulsion, ont déclaré certaines d’entre elles à l’organisation. À l’instar des vagues d’arrestations qui avaient eu lieu en octobre 2017 et en décembre 2016, les forces de sécurité ont arrêté les gens par groupes, dans la rue ou sur des chantiers du bâtiment, où beaucoup travaillent. La majorité – voire la totalité – d’entre eux a été emmenée dans un centre situé à Zeralda, en périphérie de la capitale, où ils ont passé entre un et trois jours dans de grandes pièces sans matelas et avec très peu de nourriture, ont déclaré des personnes arrêtées à HumanRights Watch. Les forces de sécurité ont ensuite expédié les migrants par bus vers le sud, à 1 900 km de là, dans un camp de Tamanrasset. Lors des rafles précédentes, ils emmenaient une partie des migrants en camion à In Guezzam, une localité près de la frontière, puis leur faisaient traverser la frontière pour entrer au Niger. « L’Algérie rafle et déporte les migrants de façon dégradante et les prive de leur droit à voir leur situation étudiée de façon individuelle », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à HumanRights Watch. Un activiste local, souhaitant rester anonyme, a déclaré que ces rafles de centaines de migrants s’étaient produites le 24 janvier et le 10 février. On ne connaît pas le nombre total des personnes expulsées en 2018. L’International RescueCommittee (IRC), qui gère un programme d’assistance aux migrants à Agadez au Niger, a estimé qu’elles étaient 3 000 au total depuis début 2018, dont 500 depuis le 10 février. La plupart sont originaires du Niger, d’autres, en plus petit nombre, du Nigeria, du Cameroun, du Mali et de Guinée. Le rapport annuel d’Amnesty International, publié jeudi 22 février, décrit l’Algérie comme un pays peu accueillant pour les réfugiés et les migrants. «D’avril à juin, un groupe de 25 réfugiés syriens, dont 10 enfants, est resté bloqué dans la zone tampon entre le désert marocain et l’Algérie », rappelle Amnesty.  

à lire aussi :
Coup de frein au réveil des Saoudiennes
Des Saoudiennes avaient prévu de prendre le volant dans le cadre d'une action de grande ampleur, samedi 26 octobre, pour réclamer le droit...
Le Petit Chaperon rouge et le fusil
L a National Rifle Association (NRA), influent lobby proarmes à feu américain, a publié des versions réécrites de contes pour enfants où les armes ont un...
Boutef conserve son fauteuil...
Une fois de plus et sans surprise, le président algérien a remporté l'élection présidentielle vendredi. Il a obtenu 81,53% des voix, contre 12,18% pour son...
Trump joue la carte de la peur
À 50 jours de l’élection présidentielle, Donald Trump a sonné l'alarme sur la menace terroriste après l'attentat de New York du week-end, appelant les...