Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
ANAS DOUKKALI : C’est le sang neuf qui fait défaut
Une équipe du Canard a été reçue par le ministre de la Santé Anas Doukkali  dans un souk de médicaments frelatés…

Comment se passe votre apprentissage au ministère de la Santé ?

Plutôt bien. Je me familiarise petit à petit avec le jargon de ce nouveau métier dont je ne connais que dalle. 

Comment se porte le secteur de la Santé?

Très mal. Moi non plus je ne me sens pas bien.

Vous souffrez de quoi ?

Je souffre essentiellement d’une surcharge de dossiers à traiter. Ils sont tellement nombreux et urgents à la fois que je ne sais même pas par quoi commencer. Du coup, je ne commence pas. En fait, si, j’ai pu quand même faire un peu de com en donnant un peu de mon sang sous l’œil des caméras.

Et alors ?

Donner sans recevoir dans l’immédiat est un investissement à long terme très intelligent.  Pour le Maroc, la situation est doublement critique :  baisse alarmant du stock de sang dans les hôpitaux et crise de sang neuf dans les veines dans la gouvernance publique. 

Très bon constat. Avez-vous diagnostiqué quelque chose d’autre ?

Le diagnostic ! J’aime bien ce vocable car il permet à nos responsables dont je fais partie de se cacher pour ne pas trouver les bons remèdes et les administrer.

Alors dites-nous, comment vous définissez-vous :   comme un ministre par défaut, un ministre plein de défauts ou un ministre qui fait défaut ?

En fait, je me retrouve dans les trois définitions. Mais j’essaie de les soigner mes défauts et mes insuffisances chemin faisant en faisant le plein de vitamines le matin.

Des nouvelles de votre prédécesseur le magnifique SsiLouardi ?

Celui-là est un petit malin ; tout au long de son mandat, il a donné l’impression de régler les problèmes de santé des Marocains. Mais à l’arrivée, les maux sont les mêmes et ils se sont mêmes aggravés dans les hôpitaux. C’était  d’après ce que j’ai compris un excellent ministre de la santé privée.

Or, le pays a besoin d’un ministre de la santé publique…

Telle est ma volonté mais je ne sais pas si j’ai les moyens et les compétences pour l’être.  Pour le moment, je garde la maison en me faisant vacciner contre  la tentation de la boulimie affairiste…

Et le phénomène des médicaments contrefais ? Il vous empêche de dormir ?

Nullement. C’est une activité qui dope le marché de la médication.

L’ambiance à l’intérieur du gouvernement ?

Quel gouvernement ?

Saliha TOUMI

à lire aussi :
BASSIMA HAKKAOUI : Je me fais violence…
Une équipe du Canard a été reçue par la ministre BassimaHakkaoui alors qu’elle sortait d’un colloque où elle a failli se faire lyncher… Vous...
FATIMA ZAHRA MANSOURI : Je ne suis pas une Pam-Pam girl
L’ex-mairesse de Marrakech Fatima Zahra Mansouri s’est confiée à une équipe du Canard après avoir assisté à une Halqa politique à Jemaa El...
Ilyas el Omari : "Appelez-moi Ilyas Murdoch"
Une équipe du Canard s’est entretenue avec le nouveau Rupert Murdoch du Maroc en devenir, le grand Ilyas El Omari qui se rêve désormais en patron de presse multi-titres...
Abdelmalek Abroune : "Mon MAT s'est dégonflé"
Une équipe du Canard a surpris Abdelmalek Abroune, président du Moghreb de Tétouan, en train de démonter les écrans LCD du centre de presse du Mondial des Clubs...