Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
BASSIMA HAKKAOUI : Je me fais violence…
Une équipe du Canard a été reçue par la ministre BassimaHakkaoui alors qu’elle sortait d’un colloque où elle a failli se faire lyncher…

Vous avez opéré une controverse au-devant de l’actualité après plusieurs mois d’absence…

C’est cela être ministre au Maroc. Il faut créer du buzz. Et moi je sais m’y prendre. C’est tout un art que peu de mes collègues  savent pratiquer à commencer par le pauvre sous-chef Al Othmani…

Il consiste en quoi cet art ?

A débiter des conneries qui me font passer pour une extraterrestre qui vit sur une autre planète. Il faut s’appeler Bassima pour affirmer sans ciller que celui qui touche 20 DH par jour n’est pas pauvre au Maroc. Ce qui m’a valu une levée de boucliers incroyable et au passage une présence assidue dans les médias.

Il est donc riche Monsieur 20 DH ?

Je n’ai jamais dit cela.  Avec 20 DH par jour au Maroc, on peut aspirer à être candidat au marathon de la mouise qui ouvre la voie au demi-fond de la débrouillardise qui mène à son tour droit à la marche triomphale vers la précarité vertigineuse.

Avec 20 DH, on est classe moyenne ou dévalorisée ?

A ce tarif-là, on a juste le droit d’être maintenu en survie chronique ; ce qui est déjà pas mal comparé à celui qui n’est plus de ce monde et qui a crevé le ventre vide et la gueule ouverte. Vous voyez, avec un billet de 20 DH, on survit mieux que celui qui possède juste un ticket pour la mort. Notre pays a la particularité d’être riche en pauvres qui multiplient de manière vigoureuse.

Et le haut commissaire Ahmed Lahlimi dans tout ça ?

Lahlimi excelle dans un autre art, celui de donner des chiffres accablants pour notre pays sans compter. Une générosité à jet continu qui  par les temps qui courent devient rare. Je l’invite pour ses prochaines enquêtes s’il veut être politiquement pertinent à calculer le ratio de culpabilité…

Vous avez également fait l’actualité récemment à la faveur de votre projet de loi contre les violences faites aux femmes qui n’a trouvé grâce aux yeux de personne jusque dans votre propre parti….

Je vous fais remarquer que je suis l’une des rares femmes à être autant harcelée par les critiques téléguidées. Mes détracteurs ont poussé la galanterie jusqu’à vouloir me bloquer le passage et me prendre à partie lors de mes activités publiques bidon. N’était l’intervention des forces de l’ordre, je serais aujourd’hui devenue une martyre de la liberté de déformer dans ce pays.  Mais peu importe, je commence à acquérir une carapace solide en me faisant violence…  

Que pensez-vous de la fameuse campagne Balance Ton Porc qui a enflammé les réseaux sociaux et permis aux femmes victimes de harcèlement ou d’agressions sexuelles d’échanger leurs témoignages ?

Oh ! C’est une initiative pour le moins originale qui libère la parole des femmes. Comme je suis une femme qui défend la parité et l’égalité entre les deus sexes, j’attends de pied ferme l’avènement d’une campagne Balance Ta Salope. 

Saliha TOUMI

à lire aussi :
FATIMA ZAHRA MANSOURI : Je ne suis pas une Pam-Pam girl
L’ex-mairesse de Marrakech Fatima Zahra Mansouri s’est confiée à une équipe du Canard après avoir assisté à une Halqa politique à Jemaa El...
Ilyas el Omari : "Appelez-moi Ilyas Murdoch"
Une équipe du Canard s’est entretenue avec le nouveau Rupert Murdoch du Maroc en devenir, le grand Ilyas El Omari qui se rêve désormais en patron de presse multi-titres...
Abdelmalek Abroune : "Mon MAT s'est dégonflé"
Une équipe du Canard a surpris Abdelmalek Abroune, président du Moghreb de Tétouan, en train de démonter les écrans LCD du centre de presse du Mondial des Clubs...
Abdelilah Benkirane "J’ai apprivoisé les Afarit et les crocodiles"
Une équipe du Canard Libéré a rencontré Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD au lendemain des élections locales et régionales...