Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Il était une fois les télécoms…
Si le musée de Maroc Telecom est exceptionnel, ce n’est uniquement parce qu’il regorge d’objets rares et authentiques retraçant l’histoire de la communication, mais c’est surtout parce qu’il offre un véritable voyage dans le temps. Un voyage vivant et interactif qui nous fait revivre avec émotions les différentes étapes de la Grande Histoire des télécommunications à travers son évolution au Maroc. A chaque étape, on retrouve un objet authentique, vestige d’une époque qu’un expert ressuscite devant les yeux ébahis des visiteurs. Tous les appareils et les équipements exposés fonctionnent, même les plus anciens, et qu’on peut tester. Ainsi, on peut, actionner une manivelle, décrocher un téléphone ou consulter les audio-vidéo guides pour une visite virtuelle du lieu. Inauguré en 2001, le Musée de Maroc Telecom raconte plus de 200 années d’histoire des télécommunications du avec une collection riche, depuis le premier télégraphe aérien en 1793 jusqu’à nos jours. Autre particularité de ce musée, c’est qu’il se projette vers le futur. Le parcours s’achève sur une salle qui nous projette dans le futur avec en vidéo l’avenir des télécommunications notamment avec la technologie de l’hologramme. Un espace futuriste, mais réaliste. Les experts du musée ont imaginé de manière sobre mais impressionnante quelles technologies allaient données les derniers résultats de recherches en matière de communication. La création d'un musée dédié à l’histoire des télécommunications au Maroc est venue pour sauvegarder notre riche patrimoine relatif au domaine des télécommunications. Le musée a, en effet, a ouvert ses portes au public, le 24 septembre 2001, après la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités nationales et étrangères. A partir du 1er novembre 2012, le musée a été fermé pour préparer son déplacement au nouveau siège social de Maroc Telecom. L’inauguration du nouveau musée a été effectuée par Sa majesté le Roi Mohammed VI le 17 juin 2013. La superficie dédiée au Musée dans son nouveau espace a plus que doublé, cette extension a permis de mieux mettre en valeur les collections et de développer un parcours didactique spécialement conçu pour faire comprendre très concrètement l’évolution accélérée des télécommunications.

à lire aussi :
Mohammed Kettani et le patrimoine arabe
Dans le cadre du cycle préparatoire de sa 45e session, prévue du 24 au 26 avril 2018 sur le thème «L’Amérique latine comme horizon de pensée»,...
Mustapha Z, ce film tunisien qui séduit
Le long-métrage «Mustapha Z» du réalisateur tunisien Nidal Chetta a remporté le Grand prix de la 7e édition du Festival maghrébin du film d'Oujda qui a...
La vie extraordinaire d’un livre
Abdellah Baïda vient de signer un nouveau roman intitulé «Testament d’un livre» aux éditions Marsam. Une fiction dans laquelle un livre prend la parole et raconte...
Le Salon du Livre revient…
 Plus de 300 écrivains, poètes et chercheurs du monde prendront part, du 8 au 18 février prochain, à la 24e édition du Salon International de l'Edition et du...