Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Il était une fois les télécoms…
Si le musée de Maroc Telecom est exceptionnel, ce n’est uniquement parce qu’il regorge d’objets rares et authentiques retraçant l’histoire de la communication, mais c’est surtout parce qu’il offre un véritable voyage dans le temps. Un voyage vivant et interactif qui nous fait revivre avec émotions les différentes étapes de la Grande Histoire des télécommunications à travers son évolution au Maroc. A chaque étape, on retrouve un objet authentique, vestige d’une époque qu’un expert ressuscite devant les yeux ébahis des visiteurs. Tous les appareils et les équipements exposés fonctionnent, même les plus anciens, et qu’on peut tester. Ainsi, on peut, actionner une manivelle, décrocher un téléphone ou consulter les audio-vidéo guides pour une visite virtuelle du lieu. Inauguré en 2001, le Musée de Maroc Telecom raconte plus de 200 années d’histoire des télécommunications du avec une collection riche, depuis le premier télégraphe aérien en 1793 jusqu’à nos jours. Autre particularité de ce musée, c’est qu’il se projette vers le futur. Le parcours s’achève sur une salle qui nous projette dans le futur avec en vidéo l’avenir des télécommunications notamment avec la technologie de l’hologramme. Un espace futuriste, mais réaliste. Les experts du musée ont imaginé de manière sobre mais impressionnante quelles technologies allaient données les derniers résultats de recherches en matière de communication. La création d'un musée dédié à l’histoire des télécommunications au Maroc est venue pour sauvegarder notre riche patrimoine relatif au domaine des télécommunications. Le musée a, en effet, a ouvert ses portes au public, le 24 septembre 2001, après la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités nationales et étrangères. A partir du 1er novembre 2012, le musée a été fermé pour préparer son déplacement au nouveau siège social de Maroc Telecom. L’inauguration du nouveau musée a été effectuée par Sa majesté le Roi Mohammed VI le 17 juin 2013. La superficie dédiée au Musée dans son nouveau espace a plus que doublé, cette extension a permis de mieux mettre en valeur les collections et de développer un parcours didactique spécialement conçu pour faire comprendre très concrètement l’évolution accélérée des télécommunications.

à lire aussi :
Collectivement artistique
 Confluences- Regards d’artistes européens sur le Maroc », est le thème d’une exposition collective d’artistes peintres européens, installés...
Quand les livres s’exposent
 Les jeunes de Rabat, Salé et Kenitra ont rendez-vous jusqu’au mois de juin avec Eurokteb. Il s’agit d’une exposition itinérante composée de livres...
Ces gangs de stades
 S’intéresser à la violence dans les stades, c’est vouloir comprendre ses logiques communes d’adhésion: Comment devient-on violent ? Comment se...
Rabat, capitale Méditerranéenne d'art
 Le Maroc organisera en 2019 une biennale d’art méditerranéen à Rabat à laquelle concourra l’Institut du monde arabe (IMA) aux côtés de la...