Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Abdeljalil Fenjiro et Mohamed Bahi tirent leur révérence
 Deux noms qui ont marqué le paysage médiatique nationale viennent de nous quitter. L’ancien directeur général de l’Agence Maghreb Arabe presse (MAP), Abdeljalil Fenjiro, décédé mardi 6 janvier à Rabat, à l’âge de 80 ans. Natif de Rabat en 1938,  le nom de Abdeljalil Fenjiro reste lié à la MAP pour avoir longtemps présidé aux destinées de l’une des plus grandes agences de presse d’Afrique et du monde arabe en tant que directeur puis directeur général de 1974 à 1999, avant d’être nommé ambassadeur du Maroc au Liban.

Tout au long de sa carrière professionnelle, le défunt  qui avait fait preuve de responsabilité, rigueur, respect strict de la déontologie et de discrétion avait contribué activement à la fondation de l’Agence panafricaine de Presse "PANA" en 1979, de l’Agence Islamique internationale de Presse "IINA" (1970), du Pool des Agences de Presse des Pays non-alignés "NANAP" (1975), de la Fédération des Agences de Presse arabes "FANA" (1974), du Pool des Agences de Presse des Pays de l’UMA (1989), ainsi qu’à la création de l’Alliance des Agences méditerranéennes de Presse "AMAN" (1992). En 1995-1996, cet homme affable, respecté  et respectable fut président de l’AMAN qui regroupe des agences de presse des pays européens et arabes du bassin méditerranéen.

Autre figure médiatique à tirer sa révérence,  le journaliste et écrivain Mohamed Ahmed Bahi. Membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas), feu Bahi, né à Casablanca en 1946, avait acquis une longue et riche expérience dans le domaine journalistique à travers son passage dans nombre de structures médiatiques nationales, notamment les quotidiens ''Al Anbae'', ''Al Mitaq'', ''Rissalat Al Oumma'' et ''Assahra Al Maghribia''. Il a également été correspondant de plusieurs médias internationaux.

Le regretté avait connu les affres de la détention dans les geôles secrètes des mercenaires du Polisario dont il avait réussi à s’évader. Une expérience douloureuse qu’il retracée dans son livre ''Les tombes oubliées, dix ans dans les prisons secrètes du Polisario'', dans lequel il met à nu le traitement inhumain infligé par les tortionnaires de l’Algésario aux séquestrés sahraouis marocains.

à lire aussi :
Les stocks de sang dans le rouge
 Le stock de sang au Maroc est au plus bas. A peine 4 jours de réserves au lieu de 12, notamment dans les grandes villes comme Casablanca et Rabat. La cote d’alerte largement...
Qui a peur de Aziz Akhannouch ?
Ceux qui croyaient que Aziz Akhannouch a été carbonisé par la campagne de boycott ayant visé l’une de ses entreprises en ont été pour leurs frais....
Un wali limogé dans la tourmente
Abdelfettah Lebjioui devrait être bientôt entendu par la BNPJ sur des dérives foncières en relation avec le projet royal baptisé « Marrakech, cité du...
Le crash d’une imposture
 Une vérité éclatante a émergé des décombres de l’appareil de l’armée algérienne qui s’est écrasé mercredi...