Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Les ramasse-miettes du Net se braquent
Quand la presse électronique se mobilise, elle accouche de la dénonciation de la nouvelle taxe dite « écran », instituée par  la nouvelle loi de Finances 2018. Comme un seul homme,  la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) et l’Union des agences conseil en communication (UACC)  ont appelé dans un communiqué commun, à la suppression pure et simple de cet impôt jugé injuste. Les signataires dénoncent à l’unisson une mesure «prise sans consultation préalable des acteurs directement concernés», freinant le développement de l’activité publicitaire et mettant en péril «une économie encore fragile».
Cette taxe de 5% frappe les annonces publicitaires diffusées sur tous les écrans numériques: ordinateurs, téléphones portables et tablettes. Les futurs taxés crient à l’injustice d’autant plus que les géants d’Internet comme Facebook et Google trustent plus de 90% du marché publicitaire national qui a migré vers leurs plateformes hors d’atteinte  sans payer  à l’Etat marocain le moindre kopeck au titre des impôts et taxes.  Ce qui a permis à Google par exemple d’accumuler à fin 2016 la bagatelle de 60 milliards de bénéfice net de tout impôt dont près de 16 milliards ont été transférés la même année aux Bermudes où l’impôt est inexistant. Comme on dit, plus c’est gros, plus ça passe.  Et tant pis pour les petits ramasse-miettes du Net ! 

à lire aussi :
L’émir de Sharjha vexe l’Algérie
Sultan ben Mohammad Al-Qasmi, l’émir de Sharjah (Fédération des Emirats Arabes Unis) a réussi à vexer l’Algérie avec un post publié sur...
Benallal ou la maladie politico-diplomatique
En démissionnant de la présidence de la commune de Al harhoura sur laquelle il régnait depuis plusieurs manda - tures, l’Istiqlalien Faouzi Benallal a-t-il cherché...
Les ponts de la mort
Au Maroc, les usagers des autoroutes prennent le volant à leurs risques et périls en raison d’une technique de vol hautement dangereuse : le jet de grosses pierres sur les...
Dopage des athlètes : le Maroc n’est plus en ligne de mire
 Le Maroc ne figure plus sur la liste de surveillance antidopage de l’Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). La bonne nouvelle a...