Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Inégalités inégalées
 Dans son dernier rapport sur les inégalités, le sous-développement et les défis écologiques, la Banque mondiale s’est intéressée aux différentes formes de richesses pour établir un classement des pays les plus riches. Un classement qui a pris en compte la richesse produite (PIB), mais aussi “le capital naturel”, c’est-a-dire les richesses naturelles du territoire comme des forêts ou des mines, “le capital humain”, autrement dit la population et son niveau d’instruction, et les “réserves financières extérieures. Il ressort de ce rapport  que les Norvégiens sont les habitants les plus riches du monde, avec 1,671 million de dollars par habitant, soit 1,342 million d’euros chacun. Ce pays scandinave dispose de toutes les formes de richesse qui constituent la force économique d'un pays.

Tirant plus vite que son ombre une polémique infâmante  ou des propos blessants indignes d’un chef d’Etat , le président US Donald Trump avait invité début janvier les Norvégiens à venir aux États-Unis, regrettant de devoir accueillir les ressortissants de «pays de m…» Viennent ensuite le Qatar, 1,597 million de dollars, la Suisse, 1,466 million de dollars. Le Luxembourg, le Canada, l’Australie et le Koweït sont les seuls autres pays à dépasser le million de dollars par habitant.

De 2005 à 2014, le Maroc a enregistré pour sa part une forte croissance de la richesse par habitant, en hausse de 45%. Des gains notables ont été enregistrés dans le capital produit (bâtiments, infrastructures, etc.) et le capital naturel (forêts et ressources minières, par exemple).

Toutefois, cette progression de la richesse cache une fragilité de taille liée à la faiblesse de son capital humain qui reste mal exploité en raison principalement des insuffisances cumulées depuis plusieurs décennies par le système  éducatif et le dispositif de formation. En 2014, 41% de la richesse totale du Maroc était constituée du capital humain contre 59% en Egypte et 65% au Liban.  Risque capital. 

à lire aussi :
Hakkaoui enrichit le bêtisier
«Nous ne pouvons parler de pauvreté, au Maroc, au sujet de quelqu’un qui gagne 20 dirhams par jour.» Cette belle trouvaille émane de la non moins belle Bassima...
La Samir toujours en sursis
 Le tribunal de Mohammedia a ordonné le 19 janvier dernier le maintien des activités  de raffinage de la Samir pour trois mois supplémentaires, et ce à compter...
Al Othmani n’arrête pas d’avaler...
 Rien de mieux pour tordre le cou aux rumeurs malveillantes qui se propagent comme une trainée de poudre qu’une visite de terrain où les responsables rassurant les...
Moulahom Hafid dans un cul-de-sac
COP 22 oblige, les services de Moulay Hafid Elalamy sont en train de mettre les bouchées doubles pour faire appliquer sur le terrain la loi, récemment votée au Parlement,...