Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Mille et une saveurs du Maroc
 La maison d'édition La Croisée des chemins vient de publier le beau-livre «Saveurs et raffinement d'une tradition millénaire: Voyage au cœur du Maroc», de la jeune cheffe de cuisine marocaine Halima Mourid, un ouvrage qui met en avant les douceurs avec lesquelles les Marocains ont grandi et qui continuent d’agrémenter leurs tables aux quatre coins du Royaume. L'ouvrage (219 pages) est un recueil du patrimoine naturel, culturel et culinaire unique et extrêmement diversifié de chacune des douze régions du Maroc. De région en région, il permet au lecteur, et surtout aux passionnés de la cuisine marocaine authentique, de découvrir comment la tradition culinaire de ce pays, élevé dans le giron de diverses cultures (amazigh, arabe, africain, méditerranéenne et andalouse) et ces différentes influences raisonnent en une harmonie parfaite. L'ouvrage, conçu en partenariat avec Enmer, marque phare du groupe Cosumar, sélectionne ainsi le must des mets sucrés, pour plonger dans les joyaux d’un trésor culinaire ancestral, un plaisir à partager. Si la plupart des plats marocains ont été plutôt salés que doux, le goût sucré n’en a pas moins été présent lors des occasions et festivités, même dans la nourriture de tous les jours par temps d’abondance. Cela n’a rien d’étonnant quand on connaît l’ouverture de la cuisine marocaine sur de nombreuses cultures connues pour leur cuisine sucrée, lit-on dans la présentation de ce beau-livre. Avant sa participation à l’émission Masterchef Espagne puis Masterchef Maroc, Halima Mourid s’est passionnée dès son plus jeune âge à l’apprentissage de la cuisine marocaine. Née dans la région de AbdaDoukkala, elle a passé son enfance à Safi, haut lieu de la cuisine marocaine, et c’est auprès de mère qu’elle a acquis un savoir-faire qu’elle a enrichi et perfectionné au fil du temps. Véritable autodidacte de la gastronomie, Halima Mourid a poursuivi son éducation culinaire en Espagne, où elle a migré avec sa famille, influencée par les valeurs locales, Halima a vu brasser les goûts pour expérimenter de nouvelles techniques en alliant traditions et modernités. 

à lire aussi :
Il était une fois les télécoms…
Si le musée de Maroc Telecom est exceptionnel, ce n’est uniquement parce qu’il regorge d’objets rares et authentiques retraçant l’histoire de la communication,...
Mohammed Kettani et le patrimoine arabe
Dans le cadre du cycle préparatoire de sa 45e session, prévue du 24 au 26 avril 2018 sur le thème «L’Amérique latine comme horizon de pensée»,...
Mustapha Z, ce film tunisien qui séduit
Le long-métrage «Mustapha Z» du réalisateur tunisien Nidal Chetta a remporté le Grand prix de la 7e édition du Festival maghrébin du film d'Oujda qui a...
La vie extraordinaire d’un livre
Abdellah Baïda vient de signer un nouveau roman intitulé «Testament d’un livre» aux éditions Marsam. Une fiction dans laquelle un livre prend la parole et raconte...