Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

L’entretien - à peine - fictif
LAHCEN DAOUDI : Sucrez-vous !
 Une équipe du Canard a été reçue par le ministre des affaires générales Lahcen Daoudi dans son bureau ou trône un gigantesque pain de sucre.
 
Pourquoi avez-vous placé ce pain de sucre sur votre bureau ?

C’est ma façon à moi de me solidariser avec les pauvres de ce pays qui se font sucrer leurs droits sous couvert de subventions scandaleuses du sucre et de ses dérivés. 

Lors de votre dernier passage au Parlement, vous avez  justement qualifié la subvention du sucre et du gaz du plus grand péché du Maroc…Pourquoi ce vocable ?

Car c’est le seul vocable que l’islamiste rasé de près que je suis connait et qui sied parfaitement à la situation que j’ai décrite, à savoir que les riches continuent à se sucrer et à casser le sucre sur le dos des pauvres sans que le gouvernement dont je fais partie n’agisse dans les faits pour mettre fin à ce péché.

Mais vous êtes le ministre de tutelle en charge de la compensation. C’est à vous qu’incombe cette responsabilité. Pourquoi vous ne faites rien ?

Mais je fais beaucoup de choses rien qu’en dénonçant cette aberration socioéconomique qui pèse lourd sur le budget de l’Etat en fixant l’avènement de la décompensation de ces produits pour 2020 ?

Et dans l’immédiat ? 

Dans l’immédiat, je suis un excellent ministre de la parlotte  qui entend le rester avec zéro initiative. Pourquoi voulez-vous que la réforme soit mise en œuvre sous mon mandat alors que mes prédécesseurs se sont arrangés tous pour refiler la bonbonne de gaz chaude au successeur ?

Vous craignez quoi ?

Comme le Maroc est  devenu un pays socialement sous pression, j’ai peur que la gamelle qui mijote à feu doux décompensé ne s’enflamme et m’explose à la figure. C’est pour cela qu’il est urgent de faire traîner les choses en longueur même si la subvention profite surtout aux nantis.  

Et le sucre ?

C’est la même chose. Comme je l’ai expliqué au parlement, les pauvres du monde rural consomment essentiellement le pain de sucre  et non le sucré granulé conditionné dans des sachets. Mais l’Etat subventionne généreusement  les deux produits tout comme le sucre en petits et grands morceaux qui profitent en grande aux industriels de ceci ou de cela. Sucrez-vous,  l’argent public coule à flots. 

Comment se passe votre travail avec le premier ministre ?

Notre pauvre Saad qui n’est nulle part à la manœuvre  est un homme tout sucre tout miel mais qui se fait casser le sucre sur le dos à longueur de journée.  Il est entre l’enclume des siens et le marteau du pouvoir. En un mot, tout le monde fait son miel de notre Al Othmani. C’est vraiment de la tarte. 

Saliha TOUMI

à lire aussi :
Mon business en dix leçons
Une équipe du Canard Libéré a rencontré Noureddine Ayouch dans la cour de récré du nouveau conseil supérieur de l’éducation où il...
Mohamed Fizazi : Pas un homme de lettres, je suis un homme de lit
 Le prédicateur de Tanger Mohamed Fizazi reçoit une équipe du Canard au siège de son association qu’il a transformée en garderie pour jolies filles. Qui...
Donald Trump : "Je suis le seul maître à bourde"
Une équipe du Canard Libéré a rendu visite à Donald Trump à la Maison blanche où il n’arrête pas de signer des décrets de...
Noubir Amaoui : "Je revendique ma longévité syndicale"
Le secrétaire général de la CDT Noubir Amaoui s’est confié à la journaliste du Canard Libéré pendant qu'il attendait un grand tagine de poulet...