Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
L’histoire de l’Atlasaurus finit en queue de poisson
Dans un entretien accordé à l’agence de presse espagnole EFE, le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Abdelaziz Rabbah,  a indiqué  que le gouvernement marocain enquête actuellement sur « la véracité de l’information », afin de savoir si le fossile mis aux enchères provient réellement du Maroc. Avant d’ajouter que si cette information s’avère vraie, le gouvernement ouvrira une enquête afin de savoir comment ce fossile a quitté le pays.  Par voie de terrestre, maritime ou aérienne ?

Notre magnifique ministre  parle de la vente du fossile d’une longueur de 4 mètres et 180 kg pour contribuer au financement de la reconstruction de quelque 5.000 écoles endommagées après les deux séismes qui ont touché le Mexique en septembre dernier.

La queue de l’Atlasaurus (qui signifie reptile de l’Atlas) a été proposée à un prix de réserve de 1,8 million de pesos mexicains (soit 95 805 dollars), selon l’organisateur des enchères Morton’sAuction House. Toute somme supérieure au prix de réserve sera reversée à la BBVA BancomerFoundation. Rabbah n’a pas mis beaucoup de temps pour livrer son verdict et classer cette affaire. Dans un communiqué publié lundi 22 janvier dernier, le ministre, livre ainsi sa version sur cette queue fossilisée, originaire de la région d’Azilal dans les montagnes de l’Atlas. Selon les investigations du ministère, la direction de la géologie « n’a retrouvé aucune trace de délivrance d’une autorisation pour exporter les vertèbres fossilisées qui ont fait l’objet de la vente aux enchères. » Mieux, sur la base des déclarations de paléontologues marocains, le département doute même de l’origine marocaine des fragments constituant ladite queue de dinosaure.  En assurant que « si c’était le cas, un plan de fouilles dûment certifié par les autorités aurait dû être associé au spécimen vendu au Mexique. »

Conclusion : les services de Rabbah pensent que le spécimen ne serait qu’un assemblage de vertèbres trouvées dans plusieurs endroits isolés (Sans préciser lesquels),  « qui n’émanent pas de la même espèce et qui auraient été assemblées par un marchand désireux de gagner de l’argent.» L’assemblage des pièces fossilisées ! Voilà un secteur d’avenir à professionnaliser à l’instar de l’assemblage automobile et aéronautique par les petites marocaines. Moulahom est capable de recréer un écosystème préhistorique.

à lire aussi :
Haddad contre Moubdie
Les deux principaux ministres harakis du gouvernement sont à couteaux tirés, à quelques mois des législatives. Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad s’est...
France 3 en fera-t-elle une enquête ?
Un journaliste interdit de couvrir une manifestation, un chanteur interdit de spectacle. Ce n’est pas au Maroc ni dans un quelconque autre pays tiers-mondiste que ces censures ont eu lieu. Mais...
Marocaines du Monde : Hymne à la réussite
A l’occasion de la journée mondiale de la femme, le ministère chargé des Marocains Résidant à l'Étranger et des Affaires de la Migration a...
Coup de pompe
Le gouvernement a profité de la baisse du prix du baril sur le marché international pour décréter la décompensation totale des carburants dont la subvention...