Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Ouled Mogador transmet la magie Gnaoua
 Association Yerma Gnaoua et le Festival Gnaoua et Musiques du Monde lancent la 2e édition de la formation artistique Ouled Mogador Music Action avec la participation d’une dizaine de formations d’Essaouira. Il s’agit de « Diappa-Zone ». Le jury, composé de professionnels de la musique et de représentants des partenaires co-organisateurs (Le Boulevard des Jeunes Musiciens, La Fondation Touria& Abdelaziz Tazi, et la Fondation HIBA), s’est basé sur différents critères dont l’originalité des compositions de la formation, la qualité de la production, le niveau artistique ainsi que la prestation scénique. Pendant neuf jours, du 13 au 23 Décembre 2017, cette formation d’Essaouira bénéficiera de huit ateliers de formation : de la composition à l’enregistrement, en passant par le coaching vocal, les techniques scéniques, la communication digitale, le développement de l’image du groupe et la technique... L'essentiel des étapes de la production musicale leur sera expliqué et enseigné par des professionnels du secteur. A l’issue de la résidence artistique, Diappa-Zone mettra en pratique ses nouvelles connaissances et donnera 3 concerts dans 3 différents lieux : La Renaissance (le 21 Décembre à Rabat, à 20H00), (L’Uzine, le 22 décembre, à Casablanca, à 20H00) et le Boultek,( le 23 décembre à Casablanca, à 20H00). Pour soutenir et encourager cette formation en herbe, trois grands maâlems parraineront les trois concerts programmés : Maâlem Hamid El Kasri, Maâlem Hassan Boussou et Maâlem Said Oughassal. Le projet Ouled Mogador Music Action, est un programme d’accompagnement artistique et de soutien des jeunes talents de la ville d’Essaouira, lancé à l’initiative de l’Association Yerma Gnaoua et de l’agence A3 Communication en 2015. Ce projet s’applique à offrir des formations aux métiers de la musique et leur permettre de se perfectionner, gagner en visibilité et en savoir-faire. Conscient de l’importance d’une mobilisation générale qui implique plusieurs volontés, le projet OMMA a choisi de s’appuyer sur le soutien de partenaires engagés et expérimentés dans le développement culturel de la jeunesse marocaine, et ayant réussi à développer des infrastructures : l’AEC L’Boulvart (Boultek), la Fondation Abdelaziz et Touria Tazi (L’Uzine), et la Fondation Hiba. 

à lire aussi :
A la rencontre du Petit Prince
 En partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse (FASEJ), la Fondation Phosboucraa, filiale du Groupe...
Ces oasis de la vie…
"Les faiseurs d’oasis" est un recueil de récits signé Samir Benmalek, ingénieur agronome et journaliste de profession. Il s’agit d’une première...
Une histoire au fil des rails
 «Rêve de gares, une odyssée mondiale» est l’intitulé de l’ouvrage de l’historienne Marie-Pascale Rauzier, qui a été...
Sanaa Akroud signe un film simplement émouvant
«Khnifist R’mad» littéralement «Le Scarabée des cendres» est le titre que l’actrice Sanaa Akroud a choisi pour son premier coup d’essai...