Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Poutine candidat pour un quatrième mandat
 Vladimir Poutine vient en effet d’annoncer, mercredi 6 décembre, sa candidature pour un quatrième mandat à l’élection présidentielle de mars 2018.

L’idée d’une nouvelle candidature à sa propre succession était dans l’air depuis plusieurs semaines. Malgré les tergiversations du Kremlin qui a fait durer le suspense pendant plusieurs jours. Une victoire en mars le placerait le président russe sortant à la tête du pays jusqu’en 2024.

Vladimir Poutine vient en effet d’annoncer, mercredi 6 décembre, sa candidature pour un quatrième mandat à l’élection présidentielle de mars 2018. Poutine a fait sa déclaration, lors d’une rencontre avec les ouvriers d’une usine à Nijni Novgorod, sur la Volga, retransmise en direct à la télévision russe.

« La Russie va continuer d’aller de l’avant. Et, dans ce mouvement en avant, personne ne l’arrêtera jamais », a lancé le chef du Kremlin sortant devant un public conquis et devant lequel le terrain est presque déblayé faute d’une opposition à la mesure du défi. Mais le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, n’en démord pas. Il entend défier M. Poutine lors du scrutin dans quatre mois. «A mon avis, c’est beaucoup. Je propose de nous y opposer. » a réagi sur Twitter en ironisant sur la longévité politique du président russe.

Charismatique blogueur anticorruption aux accents parfois nationalistes, M. Navalny a organisé deux manifestations antigouvernementales d’envergure en mars et juin derniers et a eu à subir de nombreuses condamnations en justice et de courtes périodes de détention.

Son avenir politique reste cependant flou voire incertain, sa participation au scrutin ayant été exclue par la commission électorale russe en raison d’une condamnation pour détournement de fonds, qu’il dénonce comme montée de toutes pièces pour l’éloigner de la course au scrutin dont le jour J reste à fixer.

Le principal parti pro-Kremlin, Russie unie, a d’ores et déjà annoncé sans surprendre qu’il ferait campagne pour Vladimir Poutine, qui a également reçu le soutien des principales figures politiques du pays, dont celui du premier ministre Dmitri Medvedev, lui-même président de 2008 à 2012. Arrivé au pouvoir en 2000 dans un pays encore instable et économiquement chancelante, Poutine est encensé par beaucoup de ses concitoyens pour avoir été l’homme de la stabilité et d’une nouvelle prospérité, grâce à une manne pétrolière conséquente pendant des années, tandis que ses détracteurs lui reprochent un net recul des droits de l’homme et des libertés.

à lire aussi :
L’école se révolte contre Trump
C’est un mouvement qui s’étend comme un feu de forêt aux Etats-Unis. Virginie-Occidentale, Kansas, Arizona, Colorado… Après les élèves, ce sont...
Starbucks broie du noir
La chaîne Starbucks tâche de préserver son image. L’entreprise, spécialiste des boissons chaudes a pris la décision de fermer l'ensemble de ses cafés aux...
L’ONU au bord de la faillite
«Les agences humanitaires de l’ONU sont au bord de la faillite et incapables de répondre aux besoins élémentaires » des réfugiés dont le nombre ne...
L’Algérie, la pire économie au monde
L' institut américain « Heritageinstitute » vient de classer Algérie à la 172e place sur 186 en matière d’indice de liberté économique...