Dernière minute ...
Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
La Belgique se surpasse
 Celui qui n'est pas content de son voisin recule sa maison » dit un proverbe belge. Heureusement que le Maroc n’est pas un voisin du royaume de la frite, sinon Bruxelles aurait fait appel à Hercules pour terminer le travail d’Atlas en éloignant encore plus loin l’Europe du Maroc. Sans blagues ! La Belgique vire pour de bon à l’extrême droite. Et ce n’est pas Le Canard qui le dit mais bien un Belge pur jus assez bien placé pour s’inquiéter de cette dérive des continents et des valeurs de son pays qui font l’Europe. « Il faut cesser de courir derrière l’extrême droite. Ce n’est pas la bonne piste », dixit le recteur de l’Université libre de Belgique Yvon Englert ; avant d’asséner: « La Belgique va dans le mauvais sens ». Ce professeur gynécologue-obstétricien membre de l’académie royale de médecine de Belgique ne commentait pas  l’une de ses sorties médiatiques  puant la marocophobie chères au député et secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken affiliée au parti ultranationaliste de l’Alliance néo-flamande (N-VA) mais un fait survenu récemment, plus grave encore. Il s’agit de la séquestration de Abdelkader Hakkou au centre fermé de rapatriement Steenokkerzeel (région flamande). Vice-président de l’université Mohammed 1er  d'Oujda où il est également enseignant,  M. Hakkou qui s’était rendu en Belgique pour une mission de coopération avec l’Université libre de Bruxelles (ULB) sur la gestion durable des palmiers dattiers. Arrivé à l’aéroport de Charleroi le vendredi 1er décembre dernier qui coïncide avec la fête du Mawlid (naissance du prophète), il a été refoulé puis retenu par les douaniers, rapporte la presse belge. Selon l’Office des étrangers, l’universitaire ne réunirait pas les conditions pour  séjourner au pays, notamment l’argent nécessaire pour subvenir à ses besoins. Mais suffisamment d’indices pour se faire séquestrer ? Il fallu l’intervention  de l’ULB qui a désigné un avocat et celle de l’ambassade du Maroc à Bruxelles pour mettre fin à cette blague carambar et obtenir la libération de l’universitaire qui a raconté avec beaucoup d’amertume son calvaire :  « Je suis resté toute la nuit sur une chaise métallique ». Pas même une assiette de moules frites ?  La victime a vécu ce qui lui est arrivé comme une humiliation préméditée surtout que « le professeur marocain s’était déjà rendu «cinq à six fois» en Belgique avec les mêmes documents »,  fait remarquer la version électronique du quotidien national belge Le Soir. Peut-être qu’à force de se voir présenter les mêmes documents, les responsables de l’aéroport Charleroi en ont conçu une grande lassitude. La prochaine fois, notre enseignant a intérêt à produire des documents différents : nouveau passeport, nouvelle photo, et même nouvelle identité…Sacré Belges !

à lire aussi :
La CMR certifiée ISO 9001
Malgré ses difficultés financières structurelles, la Caisse Marocaine des Retraites (CMR) s’est débrouillée en novembre dernier la certification ISO 9001...
NAPS écarte son patron
 Le directeur général de NAPS Faissal Khdiri vient d’être brutalement limogé. Ainsi en a décidé le management de la maison-mère M2M....
Cicalim victime de sa notoriété
 Nombre de journaux et sites électroniques n’ont pas hésité  à impliquer en la citant nommément la société...
Les marins de Comarit-Comanav se manifestent
Les anciens marins de Comarit-Comanav menacent de déposer plainte contre l’armateur et la famille propriétaire, les Abdelmoula, père et fils, accusés de dilapidation...