Dernière minute ...
A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
La Belgique se surpasse
 Celui qui n'est pas content de son voisin recule sa maison » dit un proverbe belge. Heureusement que le Maroc n’est pas un voisin du royaume de la frite, sinon Bruxelles aurait fait appel à Hercules pour terminer le travail d’Atlas en éloignant encore plus loin l’Europe du Maroc. Sans blagues ! La Belgique vire pour de bon à l’extrême droite. Et ce n’est pas Le Canard qui le dit mais bien un Belge pur jus assez bien placé pour s’inquiéter de cette dérive des continents et des valeurs de son pays qui font l’Europe. « Il faut cesser de courir derrière l’extrême droite. Ce n’est pas la bonne piste », dixit le recteur de l’Université libre de Belgique Yvon Englert ; avant d’asséner: « La Belgique va dans le mauvais sens ». Ce professeur gynécologue-obstétricien membre de l’académie royale de médecine de Belgique ne commentait pas  l’une de ses sorties médiatiques  puant la marocophobie chères au député et secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken affiliée au parti ultranationaliste de l’Alliance néo-flamande (N-VA) mais un fait survenu récemment, plus grave encore. Il s’agit de la séquestration de Abdelkader Hakkou au centre fermé de rapatriement Steenokkerzeel (région flamande). Vice-président de l’université Mohammed 1er  d'Oujda où il est également enseignant,  M. Hakkou qui s’était rendu en Belgique pour une mission de coopération avec l’Université libre de Bruxelles (ULB) sur la gestion durable des palmiers dattiers. Arrivé à l’aéroport de Charleroi le vendredi 1er décembre dernier qui coïncide avec la fête du Mawlid (naissance du prophète), il a été refoulé puis retenu par les douaniers, rapporte la presse belge. Selon l’Office des étrangers, l’universitaire ne réunirait pas les conditions pour  séjourner au pays, notamment l’argent nécessaire pour subvenir à ses besoins. Mais suffisamment d’indices pour se faire séquestrer ? Il fallu l’intervention  de l’ULB qui a désigné un avocat et celle de l’ambassade du Maroc à Bruxelles pour mettre fin à cette blague carambar et obtenir la libération de l’universitaire qui a raconté avec beaucoup d’amertume son calvaire :  « Je suis resté toute la nuit sur une chaise métallique ». Pas même une assiette de moules frites ?  La victime a vécu ce qui lui est arrivé comme une humiliation préméditée surtout que « le professeur marocain s’était déjà rendu «cinq à six fois» en Belgique avec les mêmes documents »,  fait remarquer la version électronique du quotidien national belge Le Soir. Peut-être qu’à force de se voir présenter les mêmes documents, les responsables de l’aéroport Charleroi en ont conçu une grande lassitude. La prochaine fois, notre enseignant a intérêt à produire des documents différents : nouveau passeport, nouvelle photo, et même nouvelle identité…Sacré Belges !

à lire aussi :
Député voleur de fioul
Un député de l’Istiqlal de Médiouna (région de Casablanca) a maille à partir avec la justice. Interpellé récemment après le lancement...
Handicapé et en faillite, Alger hallucine
 Cela se voit que les responsables algériens pédalent dans le cambouis depuis que les cours du brut ont chuté de manière considérable au point que le...
OCP et IBM la main dans la main pour l'Afrique
 OCP Group et IBM (NYSE: IBM) ont annoncé mercredi 6 décembre  la création d'une Joint-venture visant à fournir un ensemble de services numériques et...
Abidar sans fard
Quelle serait le scénario le plus décapant pour une actrice novice nominée aux César ? Que son visa touriste de 3 mois expire et qu’elle devient du coup une sans...