Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
La CDG célèbre Omar Bouragba
 L'Espace Expressions CDG accueille jusqu’au 12 janvier 2018 une exposition en hommage à l’œuvre de l’artiste-peintre Omar Bouragba, sur la période 1960-2016, autour du thème de «La mémoire du corps ou les géographies de l'âme». Une table ronde a été organisée autour de cette œuvre exceptionnelle. Un rendez-vous culturel qui a été aminé par la critique d’art Ilham Tahri et le journaliste AbdelhakNajib. Ce concept, créé par l’Espace Expressions CDG, il y a quelques années, rend hommage à de grands talents de la peinture marocaine ayant marqué leur temps à travers leurs créativités et leur militantisme. Pour Omar Bouragba, l'artiste consacré de cette édition, c’est plus de 56 ans de travail, de persévérance et de recherche d’une voie qui l’a mené du post-impressionnisme au fauvisme, en faisant un clin d’œil, au début de sa carrière, aux grands classiques de l’art moderne du début du 20e siècle. «Par l’exposition de Bouragba, la Fondation CDG entend rendre un bel hommage à cette figure emblématique du paysage artistique marocain, ce remarquable homme à l’histoire riche en apports artistiques. C’est une occasion pour mettre en lumière le produit artistique d’une si longue et foisonnante carrière, de création effrénée et passionnée, et d’enrichissement du patrimoine d’art pictural marocain», souligne la directrice générale de la Fondation CDG, Dina Naciri. En effet, cet autodidacte, très emporté par son art, a souvent changé de style et d’approche picturale. Ce qui a davantage enrichi son œuvre très prolifique, ayant questionné beaucoup de critiques, historiens de l'art, écrivains, sociologues et sémiologues qui ont participé par leurs écrits à l’ouvrage publié à l’occasion de cette rétrospective.

à lire aussi :
El Mehdi El Kourti réinvente l’Apocalypse
D a seconde escale littéraire de l’année 2016 de Sofitel Casablanca Tour Blanche a accueilli l’auteur El Mehdi El Kourti qui y a récemment présenté son...
2M dévoile son menu ramadan
Pour le mois de ramadan, 2M prévoit une programmation avec près de 80% de productions nationales. La caméra cachée sera bien évidemment au rendez-comme chaque...
Timitar célèbre la diversité
Agadir abrite jusqu’au 25 juillet, la douzième édition du «Festival Timitar : signes et cultures» sous le thème «Les artistes amazighs accueillent les...
A marrakech, un palmarès ordinaire
De l'avis de bien des critiques, la 13e édition du Festival international du filmde Marrakech a livré une cuvée riche en diversité. Et c’est le filmsud-coréen...